11-03-2023 07:00 - L'Initiative des Jeunes pour l’Unité Nationale célèbre la journée internationale de la femme

L'Initiative des Jeunes pour l’Unité Nationale célèbre la journée internationale  de la femme

IJUN - A l’occasion de la journée internationale de la femme, l’initiative des jeunes pour l’unité nationale a organisé un rassemblement culturel sous le Thème : l’impact de la femme mauritanienne pour le renforcement de l’unité nationale en Mauritanie.

Conscient du rôle et de l’importance de la femme dans la société, l'Initiative des Jeunes pour l’Unité Nationale, présidé par Abdoul Aziz Ibrahima Kane, décide de faire honneur particulièrement à la femme mauritanienne pour leur bravoure, leur courage et également leur implication pour le développement et la paix durable.

Cette journée du 08 Mars 2023 a été une occasion en or pour notre initiative de rendre hommage aux femmes, et également rendre visible la richesse de notre diversité à travers des échanges culturels.

Cette fête a été célébrée en collaboration avec l'Association mauritanienne des filles handicapées actives présidée par Techkil Amar Salem.

Ce qui fait la beauté du peuple mauritanien, c’est sa diversité et toujours cette capacité à rester uni pour l’intérêt de la nation, l’activité consistait à mettre en valeur notre diversité culturelle pour célébrer la fête des femmes !

Beaucoup de femmes ont répondu à cet appel !

Dans le même élan d’idée, la coordination régionale au niveau de Nouadhibou présidée par Madame Rahma Barry a également organisé une soirée à l’honneur des femmes pour célébrer le 08 Mars !





















Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : IJUN
Commentaires : 1
Lus : 3189

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Buwuelm (H) 11/03/2023 13:52 X

    Je ne sais plus sur quel pied danser ; dans ma tête, un flou s’est installé quant à l’origine de la proclamation de la journée du 8 Mars. Tantôt il est question de : « Journée internationale des droits des femmes », tantôt elle est appelée « Journée internationale des femmes ». L’interprétation des sens n’est pas la même, et porte à confusion. Pour la première appellation, ce sont des « droits » qui sont à l’honneur, pour le second cas, c’est la « femme » elle-même, qui devrait être honorée. Il y a une nuance non négligeable, mais la logique veut que le Huit Mars, soit consacré à des DROITS et non aux FEMMES.