15-03-2023 21:12 - Mauritanie : réactions après la dissolution de l’Assemblée nationale et la convocation du collège électoral

Mauritanie : réactions après la dissolution de l’Assemblée nationale et la convocation du collège électoral

Le360afrique - Le président mauritanien Mohamed Cheikh El Ghazouani a décidé de procéder à la dissolution de l’Assemblée nationale. Une autre décision, celle de convoquer le collège électoral pour les législatives, régionales et municipales, le 13 mai 2023, a été rendue publique le même jour.

La Mauritanie se dirige vers des élections, législatives, régionales et municipales en mai prochain, suite à la dissolution de l’Assemblée nationale et la convocation du corps électoral. Des décisions qui suscitent diverses réactions des hommes politiques et de la société civile.

Le Professeur Lô Gourmo, vice-président de l’Union des Forces de Progrès (UFP, opposition), tête de liste nationale de cette formation pour les prochaines législatives, spécialiste du droit et Cheikh Sidaty Haiba, directeur du journal Al Akhbar, expliquent la décision des autorités et ses conséquences sur la configuration de la scène politique nationale.

Pr Lô justifie la dissolution de l’Assemblée nationale par la tenue des élections avant l’expiration du mandat en cours. L’assemblée dissoute avait été élue en septembre 2018, le collège électoral est convoqué le13 mai 2023.

Il rappelle les prérogatives constitutionnelles du président de la République qui lui confèrent formellement le droit de dissolution. Mais au-delà, l’homme politique et spécialiste du droit, revient sur le débat juridique d’ordre général, au sujet des divergences d’appréciation relatives au pouvoir de mettre fin à un mandat en cours et conféré par le suffrage universel.

Le Pr Lô donne également sa lecture de la configuration de la scène politique et la nécessité d’un processus électoral transparent, démocratique, consensuel et apaisé, pour permettre à la Mauritanie de faire face aux défis intérieurs et à un contexte sécuritaire sous-régional trouble.

Cheikh Sidaty Haiba, directeur d’Al Akhbar revient également sur la dissolution de l’Assemblée nationale et la convocation du collège électoral au mois de mai prochain.

Le journaliste insiste particulièrement sur le caractère «volatile» d’une scène politique en pleine mutation, avec la transhumance de quelques députés ayant quitté les couleurs des partis sous lesquelles ils avaient été élus en 2018.

Un mouvement qui devrait connaître un coup d’accélérateur avec la publication des listes d’investitures d’«Insav» principal parti de la majorité, dont les frustrés ayant une solide base électorale, pourraient déposer leurs baluchons dans les partis satellites de la mouvance présidentielle, et même de l’opposition pour les cas les plus extrêmes.

Par Amadou Seck (Nouakchott, correspondance)





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 2603

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Mamala (F) 16/03/2023 15:48 X

    Les conseils municipaux et régionaux ont été,eux aussi,élus en septembre 2018 et seront renouvelés en même temps que l'assemblée nationale. M. Lo Gourmo n'a pas expliqué ce qu'en dit la constitution.