17-03-2023 09:35 - Le gouvernement algérien remanié, Ramtane Lamamra limogé

Le gouvernement algérien remanié, Ramtane Lamamra limogé

Jeune Afrique - Le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra quitte ses fonctions à la faveur du remaniement opéré par le président Abdelmadjid Tebboune. Il est remplacé par Ahmed Attaf, ancien chef de la diplomatie dans les années 1990.

L’annonce était attendue depuis plusieurs jours. Le président Abdelmadjid Tebboune a opéré ce jeudi 16 mars un remaniement ministériel. En poste depuis juin 2021, Aymen Benabderrahmane est maintenu dans ses fonctions de Premier ministre.

Le principal changement est celui du ministre des Affaires étrangères. Revenu à la tête de la diplomatie en juillet 2021, très actif ces derniers mois tant au cours des polémiques avec le voisin marocain que lors du sommet de la Ligue arabe organisé fin 2022 à Alger, Ramtane Lamamra cède la place à Ahmed Attaf, qui a lui-même été ministre des Affaires étrangères de 1996 à 1999.

Mésentente avec Abdelmadjid Tebboune

Depuis plusieurs jours, des informations persistantes faisaient état de son éviction. Selon plusieurs sources, Lamamra avait déposé sa démission. Il fait ainsi les frais de sa mésentente avec le chef de l’État ainsi qu’avec certains membres de l’entourage de ce dernier, qui lui reprochaient ses prétendues ambitions présidentielles.

Ahmed Attaf, son successeur, sort diplômé de l’ENA en 1975. Tour à tour ambassadeur en Inde, en Yougoslavie et au Royaume-Uni, il est considéré, en particulier au sein du corps diplomatique de son pays, comme l’un des plus brillants diplomates de sa génération.

Autre changement notable : Nadir Larbaoui, ambassadeur et ex-conseiller de Ramtane Lamamra, est nommé directeur de cabinet à la présidence en remplacement d’Abdelaziz Khellaf. Celui-ci devient ministre d’État et conseiller à la présidence. Directeur général du Budget au ministère des Finances, Abdelaziz Fayed est quant à lui nommé ministre des Finances. De son côté, Kamel Rezig est limogé de son poste de ministre du Commerce et de la Promotion des exportations pour être remplacé par Tayeb Zitouni.

Kamel Beldjoud limogé lui aussi

Parmi les autres poids lourd de l’équipe gouvernementale, Ibrahim Merad est maintenu à l’Intérieur et Abderrachid Tebbi à la Justice. Kamel Beldjoud, transféré de l’Intérieur aux Transports lors du précédent remaniement, est quant à lui remercié et remplacé par Youcef Chorfa. Fayçal Bentaleb fait son entrée au ministère du Travail et Abderrahmane Hammad à celui de la Jeunesse et des Sports. Ali Aoun, jusqu’alors en charge du secteur pharmaceutique, hérite quant à lui de l’ensemble du secteur de l’Industrie.

À plusieurs reprises, le chef de l’État avait confié à ses visiteurs sa déception et son insatisfaction à l’égard du travail de certains de ses ministres. Un commentaire publié le 21 février dernier par l’agence officielle APS évoquait un président « en colère » contre l’équipe du Premier ministre Aymen Benabderrahmane et « pas du tout content de la cadence de traitement de nombreux dossiers par le gouvernement. »

L’agence officielle précisait également que les orientations présidentielles étaient mal interprétées par l’exécutif.

Par Farid Alilat




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Jeune Afrique
Commentaires : 0
Lus : 1283

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)