17-03-2023 22:36 - Mauritanie : les retombées de la mutinerie de la prison centrale de Nouakchott dans le collimateur des observateurs

Mauritanie : les retombées de la mutinerie de la prison centrale de Nouakchott dans le collimateur des observateurs

Kassataya - Au lendemain de la mort des trois terroristes et la capture du quatrième fugitif, près d’une cinquantaine de salafistes sont interpellés replongeant le pays dans une tension de guerre contre éléments dormants de la nébuleuse Al Qaeda.

Parmi les arrestations figurent en première ligne l’Imam Ali Ambi prédicateur salafiste de la Mosquée Abou Oubédia El Jarrah au cœur du quartier populaire de Dar-Naim à Nouakchott-Nord et l’idéologue de l’AQMI Majlissi en quiétude en Mauritanie depuis son pacte conclu avec les autorités de Nouakchott après avoir été condamné en 2007 dans l’affaire de l’attentat contre des touristes français près d’Aleg.

Les Mauritaniens s’aperçoivent avec la mutinerie de la prison centrale des détenus salafistes que des cellules dormantes d’Al Qaeda risquent de basculer le pays dans une guerre contre les Jihadistes à laquelle ils ont échappé jusqu’ici. La sortie du Mali du G5 Sahel pourrait accélérer ce processus.

En attendant, il est urgent pour Ould Ghazouani de retrouver tous les complices de cette évasion qui apparaît comme un puzzle qui manque encore beaucoup de pièces dont certaines sont à l’étranger.

Le limogeage des responsables de la prison ne suffit pas pour résoudre le mal qui est à l’intérieur avec une idéologie salafiste longtemps tolérée au point de faire repentir les adeptes pour les sortir des prisons ou tout simplement que le chef de l’Etat gracie même ceux qui sont accusés de terrorisme.

Cette évasion des terroristes montre encore une fois des failles de sécurité du régime de Ould Ghazouani qui pourrait être confronté à des représailles d’Al Qaeda.

Cherif Kane



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1889

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Sidi Med vall (H) 18/03/2023 01:19 X

    Mr kane, c’est un plaisir de vous lire a chaque fois que Cridem poste un de vos articles dans la fenêtre. Mr kane, le vrai débat que vous posez dans la scène politique Nationale ne trouve pas de réponse correct, la question que doit se poser les mauritaniens dans cette situation est de savoir pourquoi les salafistes condamnés à mort par la justice et enfermer à Zouératt peuvent revenir à Nouakchott et à la prison centrale, pourquoi les amener à Nouakchott, qui avait fait la demande et pourquoi d’ailleurs vu leurs méthodes.

  • Sidi Med vall (H) 18/03/2023 01:16 X

    Mr Kane, les mauritaniens doivent se poser la question à savoir, comment la vigilance des gardes de la prison a été trompée, ou était le chef de poste et pourquoi un dimanche soir, le moment ou on pense au lundi et que les hommes en week end reviennent à leur poste, la complicité des hommes n’est pas au niveau des Imams arrêtés de tout part sans raison, d’ailleurs ils ne sont Imam que pour tromper les autres, les vrais salafistes sont parmi nous et ils nous guettent en stand By.

  • Sidi Med vall (H) 18/03/2023 01:14 X

    Mr Kane, les salafistes sont déjà entre nous et commencent leurs travaillent de sape, par la mise en place des plaques d’immatriculation des voitures en Arabe et des chiffres en Arabe que les arabisants ne peuvent pas lire correctement, ils sont là avec des milliers de jeunes étrangers parmi nous et sans papiers et qui viennent de la sous région, il faut qu’une attention toute particulière soit apporter a ses étrangers, ils peuvent être source d’instabilités en Mauritanie.