23-05-2023 20:38 - Aziz à son avocate : « Vous représentez le Parquet maintenant »

Aziz à son avocate : « Vous représentez le Parquet maintenant »

Taqadomy - Le président du Tribunal anti-corruption, a donné à la défense de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz l’occasion de poser ses questions aux accusés, lors de l’audience d’aujourd’hui, mardi, après que l’accusation a fini de poser les siennes.

L’avocate libanaise, Sandrila Merhej, membre du collectif de défense del’ex-chef d’État, a commencé à lui poser des questions, centrées au début sur les motifs de l’établissement de la loi anti-corruption et si le Conseil des ministres avait discuté à l’époque si cette loi s’appliquait au président et aux fonctionnaires de l’Etat.

Ould Abdel Aziz a répondu que la loi s’applique en effet à tous les fonctionnaires, mais le président n’est pas un fonctionnaire, ajoutant que les accusations de corruption portées contre lui sur la base de cette loi sont « dépourvues de preuves » et ne sont pas consolidées par des faits, car ce sont des accusations politiques malveillantes et fabriquées de toutes pièces.

A une question sur son intervention pour que des membres de sa famille obtiennent des terrains à Nouadhibou, Aziz a répondu à son avocate en plaisantant : « Vous représentez le Parquet, maintenant ? », en référence à ses questions, d’autant plus qu’elle soulevait un cas au sujet duquel le Tribunal n’avait pas encore interrogé l’accusé.

Me Merhej a demandé à son client s’il avait renoncé à son immunité constitutionnelle, en ne s’opposant pas aux procédures du Tribunal anti-corruption.

Il a répondu qu’il n’avait pas renoncé à son immunité constitutionnelle, ni admis les accusations portées contre lui par le Parquet, ajoutant qu’il demeure protégé par l’article 93 de la Constitution. Toutefois, il a été emprisonné et privé de ses droits civils.

Il a affirmé que la police ne lui permet pas de rencontrer sa famille, et l’empêche également de sortir tous les jours au soleil, lui interdit même d’ouvrir le balcon, ou d’aller sur le toit pour s’exposer au soleil.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 4097

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)