24-05-2023 00:00 - Ancien président : « J’ai été privé de mes droits civils et financiers par une décision politique »

Ancien président : « J’ai été privé de mes droits civils et financiers par une décision politique »

Taqadomy - L’ancien président, Mohamed Ould Abdel Aziz, a déclaré avoir fait l’objet d’un ciblage personnel, car il a été privé de ses droits financiers, en sa qualité d’ex-chef d’État. Les procédures du dossier n’ont même pas commencé, a-t-il révélé.

Ould Abdel Aziz répondait aux questions posées par l’un de ses avocats, en l’occurrence la libanaise Sandrila Merhej. Celle-ci l’interrogeait sur la persécution dont il fait l’objet depuis son départ de la présidence.

Le président du Tribunal a fait objection à de telles questions, estimant qu’elles n’ont pas trait aux faits dont était saisie la Cour, demandant à l’avocate de s’en tenir aux faits.

Alors, Me Sandrila Merhej a insisté pour poser ses questions, le juge lui a ordonné interdit de poser des questions en raison éloignement par rapport aux faits, l’avocat a répondu : « Vous m’empêchez de défendre mon client ». Ici, la défense est intervenue, exigeant qu’elle ait la possibilité de poser ses questions, à l’instar de l’accusation. Le magistrat a souligné que « la décision de la Cour est claire. Les avocats ne doivent pas s’écarter des faits ».

Une fois la situation apaisée, l’avocate à repris ses questions, mais en les reformulant. Ould Abdel Aziz a répondu que les membres de sa famille étaient visés, car ils se sont vu refuser des pièces d’identité, par l’état civil, bien qu’il y ait eu une décision de justice à cet égard.

Toutefois, l’état civil a ignoré la décision judiciaire et continue de lui refuser, à lui et à sa famille, le renouvellement du passeport.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 4051

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • habouss (H) 24/05/2023 10:27 X

    Mon cher Président des pauvres, j'ai peur que vous ne puissiez vous remettre des conséquences des énormes privations infligées au peuple mauritanien durant 11 ans de présidence de la république et toute une carrière à la tête du BASEP. Qu'ALLAH vous assiste et vous guide sur le siratoul moustaqim !