25-10-2023 07:45 - Le transport nocturne interdit en Mauritanie: le oui mais des professionnels

Le transport nocturne interdit en Mauritanie: le oui mais des professionnels

Le360 Afrique - Le week-end dernier, l’Autorité de régulation des transports terrestres en Mauritanie a pris la décision d’interdire le transport public des voyageurs et des marchandises de 22 heures à 5 heures du matin. Que pensent les transporteurs de cette mesure?

Les autorités mauritaniennes ont pris une mesure radicale pour lutter contre la mortalité sur les routes. Face aux accidents qui surviennent majoritairement la nuit, l’Autorité de régulation des transports terrestres en Mauritanie, a décidé d’interdire la circulation des véhicules de transport des voyageurs et des marchandises et ce de 22 heures à 5 heures du matin.

Cette mesure vise à réduire la mortalité sur les routes et intervient au lendemain d’un énième accident ayant décimé toute une famille sur le tronçon Boutilimit-Nouakchott, la semaine dernière, et qui a suscité une vive émotion dans le pays.

Selon des sources médiatiques, 13 personnes au moins ont été tuées sur les routes entre les mois de septembre et d’octobre.

Abdel Haye ould Mustapha, qui fait le transport vers le Maroc, approuve la mesure. Cependant, il met également en cause l’état des routes, notamment celles de Nouadhibou.

Idem de la part de Mohamed Lemrabott Jaber, chauffeur de l’agence «28 novembre» approuve la mesure qui interdit les véhicules de transport de personnes et de marchandises à rouler le soir.



Pour sa part, Chamakh ould Boubacar, chauffeur, évoque les multiples problèmes rencontrés sur les routes et réclame d’autres mesures pour mettre fin à l’hécatombe sur les routes mauritaniennes.

Par Amadou Seck (Nouakchott, correspondance)



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 4321

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Belphegor (H) 25/10/2023 15:00 X

    Certes le réseau routier national est très défectueux mais ajoutez-y des conducteurs de poids lourds et légers aussi irresponsables qu'inconscients associés à des engins défectueux non habilités a circuler en ville à plus forte raison pour des trajets interurbains (avec un service de contrôle technique digne de ce nom) et vous comprendrez pourquoi il y a autant de morts sur nos routes....Quand il s'agit de sécurité routière les usagers conducteurs se plaignent tous du mauvais état des routes mais fustigent rarement voire jamais les comportements irresponsables et dangereux au volant de la majorité d'entre eux.