12-11-2023 09:12 - Mauritanie : le braquage de la BPM par des Égyptiens relance la sécurité à Nouakchott

Mauritanie : le braquage de la BPM par des Égyptiens relance la sécurité à Nouakchott

Kassataya - L’arrestation de deux braqueurs de la Banque Populaire de Mauritanie en Guinée et un autre au Sénégal, tous des égyptiens sont remis cette fin de semaine aux autorités de Nouakchott. Cette bonne coopération sous-régionale entre les polices des trois pays relance la sécurité des banques à Nouakchott.

Le fait divers avait suscité des inquiétudes surtout des clients de la Banque Populaire de Mauritanie. Le pire est évité mais les voleurs ont dérobé 11 millions d’ouguiyas avant de s’enfuir. Et depuis plus d’une semaine les recherches n’ont pas abouti jusqu’au moment où deux braqueurs sont arrêtés cette fin semaine en Guinée et le troisième au Sénégal, tous des Égyptiens remis aux autorités de Nouakchott.

Un soulagement des forces de sécurité et de la BPM qui espère retrouver le magot entre les mains des braqueurs. Ce braquage d’étrangers relance la sécurité des banques. Il est urgent de mettre en place des agents de sécurités armés devant les banques.

D’autres étrangers ouest-africains sont suspectés de crimes par la sureté nationale ces dernières semaines dans la capitale. Parmi eux dont les observateurs ignorent la nationalité 12 sont sous les verrous et le reste de la bande des malfaiteurs est toujours en fuite.

Quand les Égyptiens arabes braquent les banques, les sénégalais et maliens, guinéens, les plus nombreux en Mauritanie sont taxés de criminels. Nouakchott, la capitale de tous les dangers.

Cherif Kane



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 5426

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)