15-01-2024 16:46 - Hausse des tarifs douaniers à la frontière Mauritanie/Maroc : « Positif pour toutes les parties »

Hausse des tarifs douaniers à la frontière Mauritanie/Maroc : « Positif pour toutes les parties »

Fresh Plaza - Début janvier 2024, les autorités mauritaniennes ont décidé de tripler les frais de transit pour les fruits et légumes marocains, les faisant passer de 1 600 à 4 600 euros. Une décision surprenante pour les exportateurs marocains, inexpliquée par la partie mauritanienne. Mehdaoui El Mokhtar, producteur marocain, actif au Maroc, en Mauritanie et au Sénégal revient sur la situation.

« Le Maroc souffre d'une sécheresse sévère et constante depuis 4 ans, ce qui a conduit à une pénurie d'eau et à l'épuisement de la nappe phréatique. Les prix des produits frais ont grimpé en flèche sur le marché local marocain et le gouvernement a été contraint d'interdire l'exportation d'oignons et de pommes de terre vers les pays d'Afrique de l'Ouest, y compris la Mauritanie. »

Un autre producteur de légumes basé à Souss Massa a déclaré à FreshPlaza : « L'interdiction des exportations a été vécue comme une humiliation dans de nombreux pays d'Afrique de l'Ouest, qui dépendaient de l'approvisionnement marocain et qui ont soudainement vu que l'approvisionnement n'arrivait pas jusqu'à leurs citoyens. »

Mais, la décision d'augmenter les tarifs douaniers à la frontière maroco-mauritanienne sera bénéfique à plusieurs niveaux, estime M. Mehdaoui. « Tout d'abord, cette décision aura un impact sur l'ensemble des approvisionnements marocains vers l'Afrique, puisque la Mauritanie est la seule porte d'entrée vers les pays du Sahel. Cela favorisera une meilleure organisation des échanges et un transfert vers le transport maritime, ce qui est positif pour toutes les parties. »

« Deuxièmement, l'augmentation des taxes profitera aux producteurs et exportateurs sénégalais, qui verront leurs exportations vers la Mauritanie augmenter. Certes, le marché local mauritanien sera impacté par la baisse de l'offre marocaine, mais celle-ci n'interviendra pas avant le début du mois de mai, grâce à l'offre sénégalaise. On a donc le temps de s'adapter », ajoute M. Mehdaoui.

Enfin, la décision a été rapidement ressentie sur le marché local marocain. Selon le site d'information marocain Medias24, les prix des tomates marocaines ont chuté sur les marchés de gros au Maroc, un fait directement lié à la baisse des volumes exportés via la Mauritanie.

Pour plus d'informations :

Mehdaoui Elmokhtar

Consulting Agro-Industriel Tél. : +212 661-285356

Destinecologique@gmail.com





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 2924

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • ouldsidialy (H) 15/01/2024 17:58 X

    C'est une bonne chose que les agriculteurs marocains aient des latitudes pour s'adapter et ceux du Sénégal à en profiter. Quant aux Mauritaniens, ils sont victimes de leurs propres lubies et légèretés gouvernementales. Ils reviendront sur leur décision sans même avoir honte de leur incompétences économiques.