19-01-2024 13:19 - Mauritanie : Grogne des commissions régionales de passation des marchés sur fond de retard de 4 mois de salaires

Mauritanie : Grogne des commissions régionales de passation des marchés sur fond de retard de 4 mois de salaires

Senalioune - Les commissions régionales des marchés publics haussent le ton et protestent contre le retard de leurs salaires impayés depuis 4 mois.

Elles ont déploré également le manque de ressources nécessaires pour mener à bien leur mission, se plaignant dans une lettre adressée au ministre des finances contre la précarité de leurs conditions matérielles et de travail. Des conditions caractérisées par l’absence de véhicules de déplacement et de fournitures nécessaires, ont-ils annoncé.

Les commissions régionales ne disposent pas d’un budget de fonctionnement leur permettant de faire face aux dépenses courantes et essentielles pour assurer le bon déroulement des leurs missions, indique la lettre précitée.

Nos collègues et responsables des commissions départementales de passation des marchés au niveau des Moughataas, ne sont pas exposés à cette situation, puisqu’ils perçoivent leurs salaires en permanence depuis 2021, date de leur nomination, précise la lettre susmentionné.

Pourtant, la décision du Premier ministre n° 811 du 17 août 2022 classe dans la même catégorie les présidents des commissions régionales des marchés publics et leurs collègues des commissions départementales des marchés, indique la lettre de protestation.

Alors que les présidents des commissions au niveau des Moughataas sont traités conformément aux textes en vigueur, leurs homologues des commissions régionales ont été exclus, bien qu’ils ont le même rang et ont la même responsabilité, conclut la lettre précitée.

Par Oumoulbenina mint Bamba





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2155

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)