11-02-2024 12:49 - Sénégal : un troisième mort après des heurts samedi dans le sud du pays

Sénégal : un troisième mort après des heurts samedi dans le sud du pays

Le Figaro - Un jeune de 19 ans est mort samedi des suites de ses blessures reçues lors d'une manifestation dans le sud du Sénégal, portant à trois le nombre de tués dans le pays depuis le début de la crise liée au report de l'élection présidentielle.

À Ziguinchor, un «jeune de 19 ans a reçu un projectile sur la tête et il est décédé de ses blessures à la réanimation hier soir», a déclaré à l'AFP un responsable hospitalier sous couvert d'anonymat. «Il y a eu plusieurs blessés graves pendant les manifestations et l'un est décédé.

Il a été atteint d'une balle à la tête», a affirmé à l'AFP Abdou Sané, coordinateur du parti de l'opposition Pastef à Ziguinchor, qui a précisé que le garçon était un lycéen qui habitait le quartier communément appelé «Grand Dakar» à Ziguinchor.

La plupart des villes du Sénégal sont restées calmes samedi mais des manifestations spontanées se sont poursuivies dans cette ville de Casamance, fief de l'opposant emprisonné Ousmane Sonko.

Manifestation lancée par un collectif de la société civile

Samedi, une enquête a été ouverte après la mort vendredi d'un étudiant en géographie à Saint-Louis (nord) dans des circonstances encore non élucidées, et un vendeur ambulant a succombé à ses blessures samedi à Dakar, victime selon ses proches d'un tir de gendarme la veille.

Une nouvelle manifestation lancée par un collectif de la société civile, Aar Sunu Election («Protégeons notre élection») est prévue mardi.

Le président Macky Sall a pris de court tout le monde en reportant les élections à trois semaines du scrutin, une décision entérinée par l'Assemblée nationale qui a voté un ajournement de l'échéance électorale au 15 décembre, après avoir expulsé par la force les députés de l'opposition.

L'Assemblée a aussi voté le maintien au pouvoir de M. Sall jusqu'à la prise de fonctions de son successeur, vraisemblablement début 2025. Son deuxième mandat expirait officiellement le 2 avril.

Le Figaro avec AFP





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 453

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)