14-03-2024 20:00 - Affaire Mamoudou Diop "Baba" : le présumé meurtrier démasqué et écroué

Affaire Mamoudou Diop

Le Calame - La famille de Mamoudou Diop "Baba", qui réclamait justice, suite à l’assassinat de leur fils, vient d’obtenir gain de cause.

Après plusieurs semaines d’investigations, la police a procédé à l’arrestation du présumé meurtrier du jeune Mamoudou Diop "Baba"(20 ans) tué dans la nuit du 2 au 3 mars dernier non loin du Centre National d’Oncologie. Il s’agit d’un tenancier (waguaf) d’une épicerie.

Lors de son interrogatoire, il aurait avoué le crime, après avoir reconnu que c’est lui-même qui aurait lancé le fer en direction de Baba Diop, a affirmé Abdoulaye Diop, père de la victime qui a été associé à tout le déroulement de l’enquête.

Déféré mercredi 13 mars au parquet du tribunal de Nouakchott Ouest, le présumé meurtrier a été mis sous mandat de dépôt et écroué à la prison civile de Nouakchott. Abdoulaye Diop lave son défunt fils de tout soupçon.

Selon lui, une bande qui aurait précédé celle de l’arrivée de son enfant aurait dérobé des fruits des différents étals. Croyant à une autre attaque, les gérants étaient prêts à en découdre et s’étaient munis de certains objets tranchants.

Abdoulaye Diop s’est félicité du déroulement minutieux de l’enquête et du rôle déterminant du procureur de la République de Nouakchott Ouest, M. Ethmane Yatma qui a veillé au grain et tenu à ce que la famille soit informée de tout le processus.

S’étant rendu à la morgue du Centre hospitalier national où s’étaient regroupés les proches de la victime et autres activistes, le procureur de la République, connu pour son intégrité et son professionnalisme, avait rassuré la famille et promis l’arrestation du meurtrier de leur fils quel que soit son statut. Il a tenu parole.

En outre, Abdoulaye Diop a tenu à remercier les députés Diop Amadou Tidjane, président du FRUD-Espoir Mauritanie, Khaly Diallo et Balla Touré ainsi que toutes les bonnes volontés qui les ont soutenus durant cette épreuve difficile.

Le dossier Mamoudou Diop est défendu par Me Bah Ould M’Bareck.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 5130

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Buwuelm (H) 15/03/2024 15:58 X

    1. Dans un article intitulé : « LA FAMILLE DE MAMOUDOU ABDOULAYE DIOP "BABA" RÉCLAME JUSTICE », publié par LE CALAME et relayé le 3 mars 2024 par CRIDEM, la famille de la victime, avait indexé une patrouille de police, comme étant à l’origine de la mort du regretté « Baba ». Dans mon commentaire d’alors, j’avais émis des doutes sur le mode opératoire attribué à la police, manière que j’avais jugée invraisemblable. J’avais demandé aussi, d’attendre le rapport d’enquête pour y voir plus clair.

    2. L’article d’hier, diffusé par le même « LE CALAME », sous le titre : « AFFAIRE MAMOUDOU DIOP "BABA" : LE PRÉSUMÉ MEURTRIER DÉMASQUÉ ET ÉCROUÉ », prouve que les premières allégations portées sur les policiers, étaient fausses. Je crois que la passion ne doit plus rendre sourd ou muet.

    3. « APRÈS SOUVI OULD CHEÏN, OUMAR DIOP ET MOHAMED LEMINE, LA LISTE MACABRE DES VICTIMES DE LA POLICE S’ALLONGE. JUSQU’À PRÉSENT LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SÛRETÉ NATIONALE N’A PAS ENCORE RÉAGI ». Ceci est la conclusion hâtive du supposé journaliste du CALAME qui doit apprendre à mesurer les déclarations des autres, avant de faire une déduction.

    4. Je pense que l’on ne doit pas coller aux policiers tout incident mortel. En effet, nos forces de sécurité ont appris beaucoup de choses avec les crimes passés, et dont elles étaient accusées à raison. L’arrestation de certains policiers tortionnaires et le verdict prononcé au cours de leur procès, montrent que l’impunité n’est plus permise. Les autres y réfléchiront à deux fois, mèneront leur mission comme il faudra, et selon les règles.

    5. Mme Coumba Dada Kane et M. Amadou Tidjane Diop doivent pour cette fois, après leurs sorties du Trois Mars dernier, présenter leurs excuses à la Police. Ils ont été induits en erreur par les propos hâtifs d’une famille désorientée au moment des faits, et par des mots d’un journaliste imprudent.

    Qu’Allah nous préserve de la mort soudaine, et qu’IL accueille Mamoudou (Raحimahu-l-Allah), dans les sphères les plus élevées du Paradis. Âmîn. Allah est aux côtés des endurants.