29-03-2024 07:45 - Plusieurs cadres dont Ladji Traoré, un vieux compagnon de Messaoud Ould Boulkheir, quittent l’APP

Plusieurs cadres dont Ladji Traoré, un vieux compagnon de Messaoud Ould Boulkheir, quittent l’APP

EN BREF | #Cridem – plusieurs cadres ont annoncé, jeudi 28 mars, leur démission de l’Alliance Populaire Progressiste (APP) dirrigé par Messaoud Ould Boulkheir. Parmi eux, Ladji Traoré, jusqu’ici secrétaire général de l’APP.

Ont également donné leur démission : Sow Samaba Aly, cadre (Délégué au Congrès National, Touré Mamadou Daouda, ancien maire de Sebkha, Couro Amadou Bâ, 1ère adjointe au maire d’El Mina, Sarr Mamadou, S.G. Section Ryad, Diallo Cheikh Ahmed Tidiane, S.G.A. Section El Mina et Bâ Kalidou, Responsable D.H. Section Arafat.

Les raisons de leur démission sont : le problème d’injustice, de discrimination récurrente au sein du parti, l’opposition de la direction du parti à l’officialisation des langues nationales (Pulaar, Sooninké et Wolof) ont été avancés comme raisons de cette cascade de démission.

Ils évoquent aussi le refus du parti de de dénoncer les pratiques néfastes de l’agence nationale d’enrôlement des populations, le choix unilatéral des candidats aux postes électifs et surtout la non tenue du congrès du parti depuis 2004 malgré l’organisation des trois campagnes d’implantation.

Les cadres disent avoir observé que la question foncière ne soit plus une préoccupation de la direction du Parti ainsi que la dégradation des conditions de vie des populations.

Par la rédaction de Cridem

----



Commentaires : 2
Lus : 1946

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • analagjar (H) 01/04/2024 16:32 X

    le président Messaoud Boulkheir, avec ses qualités et ses défauts comme tout être humain, reste un grand patriote qui a fait avancer par ses combats la démocratie et les causes des plus démunis dans notre pays...L'honorable député Ladji Traoré n est pas en reste dans la mesure où son long parcours politique parle pour lui dans la lutte pour toutes les causes justes aussi bien à l'intérieur comme à l'extérieur du pays...Qu'à un moment de leur vie politique à tous les deux ils divergent sur la meilleure voie à suivre pour leurs combats politiques réciproques c'est une chose qui peut arriver et seuls eux en sont juges aprés Allah...

  • lass77 (H) 29/03/2024 08:46 X

    C'est un parti du système. Par ailleurs c'est une indignité que tous ces politiciens de plus de 70 ans comme messoud continuent de faire de la politique pour vivre sur le dos des pauvres Mauritaniens depuis plus de 45 ans.