15-06-2024 16:33 - Burkina Faso: après deux jours confus, Ibrahim Traoré apparait au journal télévisé

Burkina Faso: après deux jours confus, Ibrahim Traoré apparait au journal télévisé

RFI-Afrique - Au Burkina Faso, la situation reste confuse depuis mercredi. Ce jour-là, des détonations ont retenti dans la cour de la télévision publique située en face de la présidence. Et alors que l'on ignore toujours où se trouve le président et capitaine Ibrahim Traoré, il est apparu ce vendredi 14 juin dans le journal télévisé de la RTB, en train de donner son sang à l'occasion de la journée mondiale attitrée.

Dans le même temps, l'armée burkinabè semble préparer une opération militaire de grande envergure dans la région du Sahel, suite à une attaque terroriste qui aurait fait de nombreux morts parmi les soldats.

C'est en ouverture du JT de 13 heures que le capitaine Ibrahim Traoré est apparu ce vendredi 14 juin : « Le Président du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré a donné son sang ce vendredi matin au palais de Koulouba.

Avec la saison des pluies qui s'installe et la période de paludisme, le chef de l'État a saisi l'occasion. » Sur les images, on y voit effectivement le chef de l'État en grande forme, entouré de bérets rouges, des infirmiers penchés sur son bras pour prélever son sang.

« La question qu'il faut se poser, c'est: “tu ne serais pas fier de savoir que ton sang va sauver une vie ?” C'est ce qui doit amener chaque Burkinabè à pouvoir donner son sang. Il faut tout faire pour pouvoir donner le sang pour sauver les enfants et les femmes enceintes qui sont les plus vulnérables actuellement. J'invite tous les Burkinabès à pouvoir donner leur sang pour pouvoir sauver des vies », a déclaré le capitaine Traoré.

Aucune autre mention aux événements de mercredi

Le reportage s'arrête à la fin de cette déclaration du capitaine et passe directement à un tout autre sujet sans jamais faire mention des explosions qui ont lieu à la RTB deux jours plus tôt ni du chef d’état-major général des armées qui a ordonné aux soldats de se préparer à une éventuelle attaque.

Pas plus d'informations non plus sur la commune de Mansila à la frontière nigérienne où les djihadistes du Jnim se sont installés cette semaine et où plus d'une centaine de soldats sont toujours portés disparus.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI-Afrique
Commentaires : 0
Lus : 1552

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)