24-08-2014 14:23 - Pluies sur Nouakchott, la coupe est pleine [PhotoReportage]

 Pluies sur Nouakchott, la coupe est pleine [PhotoReportage]

Rédaction Cridem - Les eaux de pluie qui se sont abattues sur Nouakchott hier après l’aube ont constitué un véritable drame dans la capitale. Plusieurs voies qui mènent vers différents quartiers sont envahies par une eau stagnante. La coupe est pleine.

Cridem s’est rendu du côté de l’aéroport de Nouakchott où l’accès est interdit à tout véhicule qui n’est pas un 4X4, à l’image de celui de jeune homme qui travaille dans l’import export qui a dû garer sa voiture pour faire trempette jusque l’aéroport.

Il n’est bien sûr pas le seul à affronter ce fleuve, les voyageurs sont tenus à passer ce test obligatoire. Un calme règne sur la route de l’hôpital mère/enfant, week-end oblige ce n’est pas la descente pour les travailleurs qui vont devoir affronter les eaux demain dimanche. 

Que dire de nos confrères de l’Agence Mauritanienne d’Information –AMI-, leur lieu de travail est niché entre les eaux pluviales comme une île, mais ils ne sont pas les seuls à êtres dans la chienlit des eaux, tous les bâtiments qui sont dans ce rayon à l’image du carrefour Ould Mah ont bu la tasse.

La question que l’on se pose est que ferait Nouakchott, face à une averse d’une cinquantaine de millimètres où plus ? C’est une ville qui est à différents endroits en chantier, où l’Etat est entrain de réparer la route, une route sans canalisation et qui déverse son trop plein dans les concessions voisines.

Dans le cinquième, sixième, et Sebkha, les habitants que ces localités populeuses ne savent où donner de la tête, avec des tas d’immondices qui jonchent les voies, ils avaient eu un avant goût de ce que cela représente avec la première pluie, qui avait rendu nauséeuse l’atmosphère.

Présentement à certains endroits il est impossible d’humer l’air pur, et c’est le turban comme cache nez qui vous protège des odeurs. Tandis que le vrombissement des véhicules qui cherchent un hypothétique passage fait bourdonner les oreilles, les piétons esquivent en enjambant des flaques d’eau, d’autres, chaussures à la main, les affrontent à l’image des femmes. A l’heure du marché, des va et vient incessants animent les lieux.

Compte tenu du volume d’eau tombé, la cohabitation sera douloureuse pour les habitants de certains quartiers de la capitale qui vont devoir affronter des eaux stagnantes avec leur lot de moustiques.

ADN





Avec Cridem, comme si vous y étiez...


















Commentaires : 0
Lus : 8088

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)