29-06-2015 16:33 - Affrontements de Guerou : La responsabilité de l’Etat engagée

Affrontements de Guerou : La responsabilité de l’Etat engagée

Kiffa Info - Des dizaines de problèmes liés à des conflits fonciers sont exposés à l’arbitrage des autorités administratives de toutes les moughataas de la wilaya de l’Assaba. Des litiges multiples selon qu’ils opposent des personnes ou des communautés tribales, des clans, des agriculteurs voire plus grave, des groupes nationaux sur lesquels reposent la stabilité, l’harmonie, l'unité et la coexistence dans le pays.

Ces problèmes complexes demeurent pour la plupart non résolus, oubliés dans les tiroirs de l'administration, hérités par chaque wali nouvellement nommé de son prédécesseur. Il est vrai que la wilaya a mis en place une commission chargée de se prononcer sur ces conflits, mais cette dernière a lamentablement échoué dans leur règlement.

Malheureusement, des personnalités influentes, des dignitaires et de hauts fonctionnaires, craints par les autorités régionales, restent tapies derrières ces litiges, qu’ils manipulent et ravivent selon leurs intérêts égoïstes.

Il n’en demeure pas moins que ce sont les autorités, qui ont la seule force d’imposer des solutions, malgré le prix à payer, dont le minimum est la perte des fonctions et des privilèges.

La faiblesse des autorités face à ces conflits réguliers et dangereux constitue une menace à la concorde civile et représentent un amateurisme devant les diktats de ces personnalités, ouvrant ainsi la voie à la recrudescence et à l’explosion des litiges comme cela est tragiquement arrivé dimanche dernier dans la moughataa de Guerou.

Un dilettantisme des autorités qui rend ces dernières seules responsables de ce qui se produit.

Traduit de l’Arabe par Cridem



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 3116

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)