27-07-2015 19:30 - Communiqué de presse : TMLSA annonce étudier différentes options pour préserver l'avenir de la mine de Tasiast

Communiqué de presse  : TMLSA annonce étudier différentes options pour préserver l'avenir de la mine de Tasiast

Tasiast Mauritanie - Tasiast Mauritanie Limited S.A. (TMLSA) a transmis aujourd’hui une lettre à ses délégués du personnel les invitant à participer à une discussion afin d’évaluer les différentes options pour réduire considérablement le coût d'exploitation de la mine de Tasiast.

La Société a déclaré dans sa lettre que la récente forte baisse du prix de l'or a rendue encore plus urgentes les actions déjà en cours pour réduire les coûts élevés de production et faire de la mine de Tasiast une opération viable et durable.

Ceci est d’autant plus important du fait de la récente décision de la Société de ne pas procéder au projet d’expansion d’une usine de traitement de 38000 tonnes par jour du fait de l'environnement économique actuel.

La lettre de la Société a mis en avant que la mine n’était pas rentable depuis un certain temps déjà et que cette réalité mettait en péril la viabilité de l'opération elle-même, les emplois de tous les salariés, ainsi que ceux des entrepreneurs et fournisseurs travaillant avec TMLSA.

La Société a informé les délégués que les efforts mis en œuvre à ce jour pour réduire les coûts et atténuer les pertes - y compris les compressions au bureau régional, une réduction du nombre de postes d'expatriés, une gestion plus efficace des contrats et la mise à l’écart d’équipements et actifs redondants ou inutiles - seront poursuivis et renforcés.

Cependant, ces efforts ne seront pas suffisants pour effectuer les économies substantielles nécessaires pour assurer l'avenir économique de la mine.

La Société a expliqué que la mine de Tasiast fait face à un contexte économique très difficile qui requiert de mettre en œuvre un effort encore plus important pour réduire les coûts. Par conséquent, l'une des options à l'étude serait une possible réduction d’effectifs.

En conformité avec le Code du travail mauritanien, la période de consultation avec les délégués du personnel durera 15 jours. A l'issue de cette période, les commentaires et suggestions des délégués et les réponses de TMLSA à ceux-ci seront transmis à l'inspecteur régional du travail afin de faire l’objet d’un rapport.

La Société a exprimé l'espoir sincère que les délégués du personnel soutiennent cet effort visant à établir une fondation solide pour faire de Tasiast une mine rentable et viable sur la durée. La Société communiquera au moment opportun les conclusions de cette consultation.

Contact media: Tasiast.ExternalRelations@Kinross.com

Nouakchott, Mauritanie – 27 Juillet

 



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 4562

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • yiraima (H) 29/07/2015 00:31 X

    Il est bien vrai que la morosité du secteur minier sur le plan international fait douter tous ses acteurs, mais rien non plus ne justifie la fuite en avant affichée par les responsables de KINROSS en Mauritanie. Certes nous devons tous œuvrer pour favoriser l’investissement en particulier des capitaux étrangers afin de développer notre pays, mais il faudrait que nous puissions nous montrer fermes quand nos intérêts sont menacés. Grace à la magie du net, plus rien n’est tabou et il est aisé de comprendre qu’il n’y pas encore péril en la demeure au niveau de Tasiast Mauritanie. En effet, l’étude de faisabilité a été réalisée avec un coût de l’once à moins de 400 $, et le métal précieux a connu des embellies dans les années 2011/2012 qui l’on placé au dessus des 1700 $, avant de se stabiliser aujourd’hui aux alentours des 1200 $ l’once (voir : http://www.insee.fr/fr/bases-de-donnees/bsweb/serie.asp?idbank=000810683), sans compter la baisse sans cesse du prix du carburant. N’oublions pas que les accords signés entre cet Exploitant Minier et le Gouvernement Mauritanien, n’étaient pas à notre avantage et pour un très long bail et qu’il a fallu tout renégocier, pour au moins en tirer un meilleur profit. Ainsi nous lançons un appel à Son Excellence Monsieur le Président de la République, au Ministre des mines, aux Responsables de l’Administration du Travail, au Personnel de TASIAST et de ses représentants, de ne ménager aucun effort pour préserver le seul avantage qu’en tire la Mauritanie à savoir les Emplois.

  • poulelnguel (H) 28/07/2015 12:23 X

    Cette situation de licenciements announces peut être eviter très simplement par l'Etat en deux actions simples : 1/ Rembourser à Tasiast la TVA payé en excédent. Saviez-vous que le trésor Public Mauritanie doit à Tasiast une société privée canadienne plus de 80.000.000 de dollars. L'Etat Mauirtanien et son chef refuse de payer tout bonnement sans autre forme de process 2/ l'Etat Mauritanien peut géler temporairement les taxes; notamment TVA et ITS(sauf royalties) pour une période négociée. 3/ La société Tasiast doit également fermer les bureau de Las Palmas, Réduire le bureau de Nkc en une simple representation, fermer le Guest House, arreter le recours des consultants notamment ceux de Bart et enfin mettre fin aux contrats fictifs de Yaha (Mauritinvest) et des soles source. Je reviendrais dans les jours qui suivent sur des details croustillants

  • graindesel (H) 28/07/2015 08:53 X

    Cette démarche de la direction de tasiast était prévisible. La dernière sortie médiatique de son nouveau président annonçait déjà les couleurs. l'environnement économique mondial n'est pas propice. C'est vrai mais la réduction d'effectifs doit être le dernier recours. il y'a surement des niches d'inefficacités dans la gestion de certains contrats de prestations de services, temporairement renégocier les assurances maladies, geler les salaires ou les baisser de commun accord (les délégués doivent agir en toute responsabilité) MAIS SURTOUT PAS LICENCIER EN CETTE PÉRIODE TROUBLE. NE JETONS PAS DES SOUTIENS DE FAMILLES (au sens large) DANS LES BRAS DU FANATISME RELIGIEUX OU AUTRE PROMPT A PROFITER DU DÉSESPOIR ET DU MALHEUR DES GENS POUR CONSTITUER SES EQUIPES. MESSIEURS AGISSEZ POUR LE BIEN ET DE LA SOCIÉTÉ DONC DE LA RIM ET DES EMPLOYÉS, ENFANTS DE LA RIM. AU FAIT JE NE SUIS PAS DU SECTEUR!!!