17-10-2016 09:12 - Disparition de 480 milliards ouguiyas du trésor public (Chiffres)

Disparition de 480 milliards ouguiyas du trésor public (Chiffres)

Essevir – Les recettes de l’Etat, relatives aux taxes imposées sur les citoyens, à travers les hydrocarbures, auraient atteint le chiffre astronomique de 60 milliards ouguiyas, l’an.

La Mauritanie importe 400 millions de baril de carburant par an, réalisant un gain net sur chaque litre vendu, de 220 Um hors TTC et abstraction faite des prix pétroliers sur les marchés internationaux.

Le fait que cette manne financière crédite illégalement les comptes du trésor public (non mentionnée dans le budget), sous le prétexte de rembourser les subventions précédemment consenties par l’Etat pour alléger la hausse des hydrocarbures depuis 2008 jusqu’à ce jour, estimées à 480 milliards Um, soulève bien d’interrogations.

Où vont ces milliards, qui n’ont pas été affectés pour réaliser des projets de développement ou éponger, même partiellement la dette publique extérieure, estimée à 4.95 milliards de dollars?!.

Traduit de l’Arabe par Cridem



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 8
Lus : 11956

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (8)

  • africanwoman (F) 18/10/2016 18:10 X

    Article difficilement compréhensible. Si cet argent est arrivé au trésor public, alors il n'a pas disparu. Il suffit de l'inscrire au budget de l'état en ressources. Drôle de manière de faire du journalisme !!!

  • doudou19 (H) 18/10/2016 10:05 X

    Disparus comment? Sont-ils arrivés au trésor public ces 480 milliards? Lol. Les voleurs payeront une fois leur règne fini. Rien n'est éternel. L'histoire est une roue. Elle tourne. Le 3ème mandat n'aura jamais lieu. LOL......

  • lass77 (H) 17/10/2016 19:14 X

    Ceux qui ont volé l'argent de tous les mauritaniens doivent s'attendre à aller au fond de l'enfer au jugement dernier. Ces genres de vols des deniers publics ne peuvent être l'oeuvre que des koufars.

  • lagoonga (H) 17/10/2016 18:19 X

    L'argent ne disparait pas, on le vole.

  • yanis (H) 17/10/2016 13:36 X

    Vous dîtes que la Mauritanie importe 400 millions de barils de produits pétroliers par an ! Ce chiffre est archi-faux. Pour rappel, l'Arabie Saoudite (qui fournit l'Occident et la Chine) extrait de son sous-sol 10 millions de barils par jour (soit 3600 millions de barils par an), ce qui veut dire que la Mauritanie peut absorber plus d'un dixième de cette production, la plus importante du monde... Devant un chiffre donné aussi aberrant, tout le texte qui suit fait un grand pschitt. Merci à nos journalistes de faire un minimum de relecture de leurs papiers avant publication. Il y a sans doute une confusion entre litre et baril (une confusion tout de même d'un rapport de 1/159). Est-ce qu'il faut aussi diviser les autres chiffres par 159 ?

  • zombie (H) 17/10/2016 11:25 X

    Ces milliards ils l'ont partagé comme d'habitude, investissement dans des projets, faut pas rêver déjà que nouakchott est l'une des villes les plus sale et moche au monde

  • 100%AFRIKAIN (H) 17/10/2016 10:48 X

    Ne dites pas que vous ne savez pas où vont ces milliards. Tout le monde le sait déjà. Qui cherche trouve.

  • boubou_kibili (H) 17/10/2016 09:19 X

    SE attention à votre poids depuis que vous êtes nommé ce n'est pas surtout un signe de bonne santé. La fonction a des revers. Pour tout le reste et cet article je ne m'y prononce pas car je suis partisan du Wait and see. Wa salam