12-02-2017 08:45 - Mauritanie: sourde inquiétude face à montée de l’extrémisme

Mauritanie: sourde inquiétude face à montée de l’extrémisme

Le360- La montée de l’extrémisme religieux commence à inquiéter en Mauritanie. Certains craignent que ce laisser-aller ne serve de lit aux groupes terroristes islamistes.

L’extrémisme religieux gagne du terrain en Mauritanie au point que certaines franges de l’opinion, et même des observateurs avertis nourrissent la crainte d’une infiltration de l’Etat islamique (EI) dans un pays ou l’attachement à la pratique d’un islam pacifique, ouvert et tolérant relève d’un fait historique.

La montée de l’extrémisme au pays du million de poètes s'est illustrée au cours de ces dernières années dans le domaine judiciaire, et surtout dans la rue, via l’affaire Mohamed Ould M’Kheitir.

Ce jeune blogueur a été condamné à la peine capitale pour «apostasie» par une cour criminelle en 2016. Une décision annulée par la Cour suprême il y a quelques jours. Celle-ci ordonne le renvoi de l’affaire devant une cour d’appel autrement composée.

Suite à cette décision, les magistrats de la haute juridiction font l’objet de violentes attaques de la part de certains milieux religieux.

Du coup, le sort du jeune, qui doit repasser devant de nouveaux juges au cours des prochains mois, reste incertain et ce d’autant que certains n’ont pas hésité à mettre sa tête à prix sans qu’ils ne soient inquiétés outre-mesure par les autorités qui préfèrent ménager, autant que possible, les religieux.

Une incertitude liée au contexte. Car, depuis l’arrestation du blogueur à la fin de l’année 2014, les manifestations de rue demandant sont exécution se multiplient.

Dans cette ambiance de peur, un gros pavé est jeté dans la mare ce samedi 12 février par le site d’informations en ligne «avaaz.org». Celui-ci interpelle le secrétaire général des Nations (ONU), Antonio Guterres «pour empêcher l’installation de DAECH en Mauritanie».

«avaaz.org» évoque «des révélations (sonores, enregistrées) du 3 février, qui confirment les soupçons des observateurs: l’existence de lobbys politico financiers, agissant par la corruption et le blanchiment d’argent, le charlatanisme, le recrutement d’ex-combattants terroristes, avec la complicité de certaines franges des services spéciaux qui auraient la main haute sur d’importants centres de décision, dans l’objectif de noyauter l’appareil d’Etat».

Ainsi «sous le prétexte de défendre l’Islam, un rideau de fer s’abat petit à petit sur la société civile, les voix critiques du régime, les activistes, la presse de l’élite indépendante, ainsi que l’opposition authentique.

La Mauritanie se dirige inéluctablement vers un état de peur, d’inquisition, de terrorisme intellectuel et physique. Daech est à nos portes».


Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Le360 (Maroc)
Commentaires : 6
Lus : 4028

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • diagorga3 (H) 13/02/2017 07:02 X

    L'interprétation qu'on peut faire de l'attitude des autorités mauritaniennes face à l'extrémisme montant est claire comme de l'eau de roche "Restez tranquille tant qu'on est aux affaires et fourbissez vos armes pendant ce temps, étendez vos tentacules; afin que n'importe quelle alternance soit plus que problématique, et que le régime en place apparaisse comme un rempart contre l'éclatement du pays." Une politique après moi le déluge.

  • a.bennan (H) 12/02/2017 18:29 X

    Faux!La combativite de notre Armee n'est pas une chimere et personne ne peut s'y frotter...le 360 est un oiseau de mauvais augure.

  • foutatoro (H) 12/02/2017 14:00 X

    Qu'Allah nous protège des obscurantistes, ce terrible cancer ! Amin.

  • maparole2016 (H) 12/02/2017 11:55 X

    Daech n’est pas à nos portes, DAECH est à l’intérieur du pays avec ses acteurs politiques, judiciaires et armées, ce qui se passe aujourd’hui dans mon pays était impensable il y’a juste deux ans, pourquoi le chef de l’état Mohamed Abdel Aziz connu pour sa fermeté contre le terrorisme laisse des situation de cette sorte se développer, il faut arrêter maitre Sid El Moctar Ould Sidi, il est le missionnaire des terroristes, le cas Mkheïttir n’est qu’un prétexte, la plupart des mosquées de Nouakchott sont œuvres, les extrémistes sont en œuvres pour faire de ce pays un passoire du terrorisme, ils disent certainement ne rien perdre.

  • mdmdlemine (H) 12/02/2017 10:59 X

    c'est faux. exception faite sur la polémique suscitée par le dossier de Ould Mkhaitir, entièrement ancrée d'une controverse de réligion, il n y a pas de péril dans la demeure. C'est là le point fort de la Mauritanie. VOus plus raison, si vous parler de menace sur l'Etat de droit, des libertés, des droits de l'homme, de la pauvreté, de la corruption, ...

  • medabdul (H) 12/02/2017 10:31 X

    ECOUTEZ l'extrémisme est déjà dans nos murs, nos cases et tentes, dans la rue, dans les mosquées, elle s'est insinuée partout comme une matière gluante, puante qui pollue tout le pays.