20-11-2019 21:00 - En images, la finale de la deuxième édition du concours "Slam conscience" [PhotoReportage]

En images, la finale de la deuxième édition du concours

CASO - Ce samedi 16 Novembre à été marqué par la finale du concours de "slam conscience" acte 2 organisé par le CASO (Club Art Spectacle Oratoire) en partenariat avec AGD -Association des gestionnaires pour le développement financé par l'UNICEF dans le cadre du projet RECAAJ qui intervient sur les renforcements des capacités et l'employabilité des jeunes.

Pendant son allocution, le directeur exécutif de l'AGD Cheikh Thiam s'est dit satisfait du partenariat, de l'engouement des participants et du public durant trois (3) semaines d'ateliers d'initiation au slam/poésie et au théâtre jusqu'à cette finale.

Il a aussi mis l'accent sur le travail abattu par le caméléon, un artiste slameur/humoriste mauritanien initiateur du concept "slam conscience" et ambassadeur du slam en Mauritanie auprès de la coupe d'Afrique de slam/poésie.

M. Thiam a, par ailleurs, mis en valeur l'originalité et les jeunes talents en lumière afin que ceux-ci puissent s'exprimer sur des sujets de société qui ressortent du quotidien.

Le slam est un art oratoire qui a ses principes, ses codes et ses valeurs. Il prime le partage, la conscientisation des communautés, la promotion de la lecture, l'écriture et l'expression orale, a dit de son côté Bounass alias le Caméléon, avant de terminer en rappelant que l'art contribue au développement d'une nation et peut être un métier qui permet de créer des emplois et subvenir aux besoins du quotidien.

Cette finale a offert toutes ces couleurs, avec deux catégories qui ont proposé des textes sur l'entreprenariat, le leadership, la confiance en soi, la fraternité, les violences conjugales, et hommage à toutes les mères.

Les candidats avaient mis la barre très haute lors de cette finale, des jurys à l'écoute millimétré ont eu la lourde tâche de choisir comme vainqueur de la catégorie 1: Fatimata Barry du Collège de sebkha et la catégorie 2: Aissata Diallo de l'école El Anssar avec son texte parlant de la confiance en soi et le viol des filles.

Il faudra retenir la forte participation des filles à ce projet sur 30 inscrits au départ seulement sept (7 ) garçons et (23) filles prenaient part aux ateliers d'écriture et résidences de création.

A l'arrivée, (6) filles se sont hissées en finale dont (3) dans chaque catégorie et (1) seul garçon pour le slam et (3) autres pour le théâtre.

Par ailleurs, nous avons eu la prestation d'un groupe de théâtre à travers un sketch interprétant l'entreprenariat, pour essayer de ressortir les faits réels et les préoccupations dans notre société actuelle. Entre patience et concentration du public venu nombreux, les artistes humoristes et chanteurs dont 2 Pieds gauches, Impérial Cherguawi, Caméléon, et Ismael ont fait vibrer les spectateurs de la maison des jeunes de Sebkha avec des messages forts, de l'humour et de l'ambiance, donnant lieu à un partage fraternel.

L'acte 2 a tenu toutes ses promesses grâce à des jeunes dévoués, des parents compréhensibles, une équipe d'encadrement du CASO et l'accompagnement de l'AGD à travers l'UNICEF et sa collaboration avec le ministère de la jeunesse. Comme quoi la fête des mots a bel et bien eu lieu, l'initiation à l'art oratoire a marqué des pas et le slam y arrivera.

Vivement la prochaine !!

-----


Avec Cridem, comme si vous y étiez...












































Crédit photo: Djibril Ba



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : CASO
Commentaires : 0
Lus : 4116

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)