22-11-2019 15:51 - Boghé : l’artiste Baba Maal défend l’autonomisation des femmes et appelle à l’emploi des jeunes

Boghé : l’artiste Baba Maal défend l’autonomisation des femmes et appelle à l’emploi des jeunes

Journal Le Terroir - Dans l’enceinte de la gare routière, restée non opérationnelle depuis l’achèvement des travaux, les organisateurs de ʺl’Association Yellitare Inter Villageoise de Boghéʺ ont aménagé une imposante tribune puis installé le matériel de sonorisation de ʺDaande Leniolʺ.

Sur la tribune, de géantes banderoles frappées de l’effigie de l’artiste éraient accrochés et sur lesquelles on pouvait lire ʺla commune de Boghé et ʺl’AYIBʺ pour une jeunesse épanouie et responsable ou ʺBaba Maalʺ et ʺAYIBʺ, ensemble pour promouvoir l’autonomisation des femmes ruralesʺ. Une occasion d’aborder la problématique culturelle et son rapport avec le développement local.

Pour les organisateurs qui choisit la thématique principale : solidarité, développement, la culture et l’art. Après un travail immense abattu par les organisateurs dont Tokara, Souleymane DIOP, Abou FALL, Pape Sall, Oumar Diakitté, Samba Gaye, Ciré DIOUM, N’Gaîdé Mamadou, Pape Moctar (qui s’en sort avec une crampe à la jambe). Heureusement de vieux routiers du mouvement associatif local qui ont beaucoup sué.

L’artiste rappelle ses liens avec Boghé, avant la création de ʺDaande Leniolʺ

C’est très tard, vers 1 heure du matin que l’animation a débuté avec les petits artistes, tels Néné Bolol ou Seydou Nourou Gaye ou le comédien Big Baba qui fait rire le public. Une animation assurée par nos confrères Khalli Diallo et Samba Pam. Lorsque les officiels, Mohamed Salem O Sellahi, conseiller du Wali chargé des affaires politiques, le Hakem, Mohamed Mahmoud O Mohamed Lemine et le Maire, Adama Moussa Ba accompagnés des chefs de services sécuritaires font leur entré à 2 H 15 mn.

C’est Djiby SALL qui entre en scène suivi quelques instants de Mansour SECK à 2 H 13 mn, les habitués des concerts du lead vocal de Daande Leniol étaient certains que Baba ne tarderait pas à venir. On aperçoit Talla FAYE et Oumar WADE, le manager de l’orchestre, l’un derrière l’autre.

Quelque réglage du son pour qu’une voix chantant le morceau ʺHayyo mi dagniʺ retentit doucement. Enfin c’est lui qu’on attendait depuis plusieurs mois. Un tonnerre d’applaudissements. Le Maire de Kaédi, NKono Baradji, ami de Baba Maal fait son apparition à 2 H 58 mn.

Après une entrée spectaculaire sur scène, l’artiste marque une pause et s’adresse au public pour prier d’abord sur le prophète Mohamed (psl). Avant de poursuivre en affirmant nous remercions toutes les autorités de Mauritanie en l’occurrence, ce qui ont fait le déplacement ce soir pour venir nous souhaiter la bienvenue dans cette ville de Boghé que nous chérissons tous.

A savoir Sellahi (conseiller du wali), le Hakem de Boghé, le maire, le commissaire, le commandant de Brigade et le chef de la subdivision départementale de la garde. Une ville qui les a accueillis depuis qu’ils étaient très jeunes, depuis leur tendre enfance, qui les a accompagné et fait l’honneur de dire que la Mauritanie a le même cœur que le Sénégal dans le cœur de Baba Maal selon lui.

La Mauritanie est un pays qui a accompagné le Daande Leniol depuis sa création a-t-il indiqué. Un orchestre qui aura 35 ans l’année prochaine, il continue et continuera à représenter son pays, sa communauté et le continent africain ; un orchestre qui a bénéficié d’un soutien indéfectible du Sénégal, de la Mauritanie, de la Gambie, du Mali et de la Guinée et toutes l’Afrique de l’Ouest a fait savoir le lead vocal de Daande Leniol (tonnerre d’applaudissements) du public.

Une mention spéciale à Boghé dit l’artiste et Wallahi surgit de la bouche de Mansour SECK avant les applaudissements nourris du public.

C’est des frères qui sont là a-t-il dit. N’Diaga fait partie des premières personnes comme LO Gourmo Abdoul que nous connu dans notre tendre enfance. Hommage appuyé rendu par l’artiste au général N’Diaga, le parrain de l’évènement. Venant ici (à Boghé) passer les vacances et jouer du basketball en tant que jeunes dit El Hadj, on se projetait ensemble dans le futur.

Et c’est avec plaisir que nous disons Alhamdoulillahi si nous pouvons les compter parmi nos invités. Mais nous remercions aussi le maire de Boghé, Ba Adama Moussa, maire de Boghé avec qui nous avions organisé il y’a quelques années ainsi que la commune de Demette, de l’autre côté, c’est le Halaîbe qui gagne, l’une des meilleures éditions du Festival les Blues du Fleuve que nous avons eu à réaliser.

Il a chaleureusement félicité le maire à qui il a souhaité plein succès dans ses entreprises. Il fait part de la grande émotion qui assaille son cœur dans une Mauritanie où règne la cohésion sociale. Que ce soit les Soninkés, les Maures, les Halpulaars et les Wolfs.

C’est cette Mauritanie que nous voulons voir et c’est cette Mauritanie qui va gagner. Il magnifié le voisinage entre la Mauritanie et le Sénégal. Nous avons en commun dit-il le fleuve Sénégal avec le Mali et la Guinée qui restera un trait d’union entre les peuples.

Du nord au sud, d’Est en Ouest, la destinée de ce continent nous appartient avant de conclure par de vifs remerciements adressés à la communauté Boghéenne et à la jeunesse, à leur N’Diatigui (correspondant), N’Diaga et son neveu Pape Moctar.

C’est en substance le même discours qu’il a tenu au domicile du général Dieng N’Diaga lorsque la même délégation officielle est venue transmettre le message de salutation de l’Etat Mauritanien à l’artiste, au lendemain de son arrivée.

Daouda AK DIOP



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 4120

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • elhousseinou (H) 22/11/2019 16:13 X

    Sincérité et générosité Vrai Ndiatigue Yo Allah soure