15-12-2019 23:02 - Clôture 5e édition Nouakchott Jazz Plus Festival en hommage à feu Babi Sarr[Photoreportage]

Clôture 5e édition Nouakchott Jazz Plus Festival en hommage à feu Babi Sarr[Photoreportage]

Nouakchott JAZZ Plus Festival - Le 6 décembre dernier, le village de la Biodiversité a vibré au rythme de la 5e édition du Nouakchott Jazz Plus Festival, initié par l’Association El Vajer, sous la houlette du musicien Papis Koné.

Un événement co-organisé avec les Studios HOLAPC dont la tenue a été rendue possible cette année grâce à l’apport des partenaires comme Ambassade de France, Institut Français de Mauritanie (IFM), Ambassade d’Espagne, Coopération Espagnole, Échos du sahel, Village de la Biodiversité.

Une soirée animée par Ama Diallo, tenue en présence de la famille du défunt Babi Sarr, de ses collaborateurs, des partenaires, du monde de la musique et un public chaleureux au village de la Biodiversité.

Un hommage pour saluer l’apport du doyen feu Babi Sarr, artiste musicien à la musique mauritanienne et au jazz en particulier en souvenir de qui une fresque a été réalisée sur place par la Maison des Artistes sous le pinceau de Mokhis.

Ce festival fondé par feu Abdoul Sarr alias Baby Sarr un doyen des doyens de la musique mauritanienne, est placé sous le parrainage du Ministère de la culture, de l’Artisanat, des relations avec le parlement.

« Babi sarr voulait faire connaitre le jazz en Mauritanie, on va essayer d’en faire une musique écoutée, aimée par les mauritaniens » a mentionné dans son discours Papis Koné, artiste, musicien président de l’association El vajer, directeur du Nouakchott Jazz Plus Festival, qui a la lourde responsabilité de faire de ce festival « un grand Evénement à l’image de celui de saint louis ou bien plus » comme le souhaitait feu Babi Sarr, fondateur Nouakchott Jazz Plus Festival.

Pour Clara Garcia Saka (violoniste Espagnole), venue ainsi pour la 1ère fois en Mauritanie, ce festival est : « une bonne opportunité d’écouter les musiciens d’ici ». « Babi aimait la musique, qu’il tenait à promouvoir » se souvient Baba Boubacar, percussionniste, proche de Babi Sarr.

Cette édition a été entamée le 2 décembre dernier, aux Échos du sahel, par une formation en techniques de sons d’une vingtaine de jeune par le formateur Jaime Zamora Sancha. Une opportunité pour ces jeunes en herbe de ses familiariser avec les techniques de sonorisation indispensable dans leur profession. La théorie a été jointe à la pratique à travers une scène ouverte dans la soirée du 4 décembre à l’auberge Thewdest, une occasion de pratiquer pour les jeunes stagiaires de la formation sonorisation.

La journée du 5 décembre a été marquée par une conférence de presse au musée national sur la tenue de cette édition, un après-midi de master class avec Etienne Mbapppé (Bassiste) et ses collaborateurs Swaeli Mbappé (Bassiste), Nicolas VICCARO (Batteur) dans la salle polyvalente de l’ IFM en présence des élèves de la walf académie et des musiciens professionnels mauritaniens.Une rencontre piano & slam s'est déroulée par ailleurs avec Thiolito et Cheikh Ould Lebyad à la médiathèque de l’Institut Français de Mauritanie (IFM).

Source : Cellule communication Nouakchott Jazz Plus Festival

---


Avec Cridem, comme si vous y étiez...




























Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 3519

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)