18-12-2019 00:30 - Doueîra/Podor : Festival "Blues du Fleuve 2019", les Mauritaniens se distinguent [Photoreportage]

Doueîra/Podor : Festival

Terroir Journal - Pour sa 13ème édition, le festival blues du fleuve organisé dans la ville de Podor du 6 au 8 novembre a mobilisé les foules comme d’habitude.

Placée sous le signe de "Africa Green Africa clean" qui signifie en langue de Molière ʺAfrique verte Afrique propreʺ. Cependant la participation des jeunes Mauritaniens, artistes et formateurs dans le domaine du recyclage des déchets a été remarquable. Plusieurs jeunes de la localité de Doueîra ont alors bénéficié des prestations offertes par les Mauritaniens.

L’absence de la grande diva Mauritanienne, Mouna DEN DENI, annoncée en grande pompe n’est pas passée inaperçue.

Mamadou Touré formateur dans le recyclage des déchets, particulièrement les pneus et les bouteilles en plastiques, lesquels peuvent être recyclés en chaises ou en bancs publics a convaincu plus d’un festivalier.

Mais aussi l’artiste Baba Maal qui n’a pas tari d’éloges à l’égard des jeunes Mauritaniens. Une autre talentueuse, notre compatriote Ami Sow, artiste plasticienne, propriétaire de Art Gallé (à Nouakchott) a séduit les participants par ses capacités surprenantes dans le domaine du recyclage des déchets plastiques (bouteilles, bottes, matériaux de menuiserie) en art décoratif. Sinon la formation des jeunes axée sur la fabrication de nouveaux engrais bio qui n’appauvrissent pas les sols. Engrais dénommés Solum25oil et SolumPower.

Les deux sont développés par une entreprise Sénégalaise, MNA. Le premier engrais selon le MNA, augmente la résistance de la plante contre les maladies, mais aussi la quantité des matières organiques dans le sol et il fournit 30% d’augmentation de rendement. Le second contribue au développement des acides organiques naturels, des acides aminés et assure le développement végétatif. Les jeunes participants ont bénéficié de cours dans l’application pratique de cet engrais dans le sol.

Une brique fabriqué à partir des feuilles de Typha mélangé avec d’autres matières. Brique selon Mamadou Touré qui coûte moins cher et peut constituer une alternative pour promouvoir un habitat pour tous. N’est-ce pas là, un moyen de lutter contre la prolifération sauvage de cette plante qui a compromis les cultures dans de nombreux périmètres agricoles Mauritaniens, l’exemple de Foum Gleîta.

Les rappeurs Amadou BA, Abdarrahmane Ba ou Abd Daî Sy ont séduits le public sous la tente berbère. Les artistes jouent un grand rôle dans la promotion de la défense de l’environnement et leurs voix sont de loin audibles. Là où les conférences animées par d’éminents intellectuels enregistrent peu d’audience selon Amadou Ba, mince et élancé.

Le rappeur Adviser, de son vrai nom Amadou Hamadi Mangane, natif de M’Bagne est très populaire dans le milieu des jeunes. Ils ont effectué le déplacement de partout pour venir l’admirer. Lorsqu’il fit irruption sur scène à 2 heures 24 minutes du matin, c’est une entrée qui a retenti comme un tremblement de terre, lorsque le jeune chanteur a entonné le morceau "dooftam maayo" en pulaar qui signifie "Accompagne moi au fleuve".

Lorsque sa voix s’est arrêtée, les ¾ du public était déjà parti. Tout le public s’est presque mis à imiter Adviser. Mansour SALL, adjoint au maire en réagissant à notre micro affirme qu’il a failli danser n’eut été ses problèmes d’arthroses !

Comme quoi, les jeunes Mauritaniens ont été d’un grand apport pour l’édition des blues du fleuve 2019 à Podor.

Jules DIOP, envoyé spécial....

---




















Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 2689

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • mystere1 (F) 18/12/2019 12:25 X

    La fête devait être belle, c’est comme si l’on y était, justement le fils prodigue et grand artiste podorois n’y est pas, mais c’est comme si il y est, car il a laissé son empreinte, c’est impossibles que les gens de Podor fête sans le mentionner, c’est normal.