06-10-2020 21:45 - Un film mauritanien parmi les 20 meilleurs films dans l’histoire du cinéma africain

Un film mauritanien parmi les 20 meilleurs films dans l’histoire du cinéma africain

Saharamédias - Le journal britannique « the Guardian » a cité le film mauritanien « en attendant le bonheur » parmi les 20 meilleurs films dans l’histoire du cinéma africain.

Ce film écrit et réalisé par le cinéaste mauritanien, Abderrahmane Cissako, et tourné à Nouadhibou, dans le nord du pays, a obtenu différents prix.

Ce film retrace la vie d’un adolescent, Abdalla, revenu du Mali dans son pays d’origine, retrouve sa mère vivant dans une petite pièce dans l’un des quartiers de la ville de Nouadhibou.

Dans la même concession vit un groupe d’étrangers, en plus d’une artiste, dans la chambre juxtaposée à celle où vivra Abdalla.

Dans ce film le cinéaste, à travers ces personnes, tente de narrer la question du sentiment intérieur de l’exil ou au niveau de la réalité quotidienne concrète, en utilisant un langage cinématographique très simple et profond.

Ce film a participé au festival cinématographique de 2002 dans la section « vision spéciale » où il a été primé par l‘union internationale des critiques cinématographiques et a obtenu le premier prix du festival du cinéma africain (FESPACO).

En 2004 il a obtenu le premier prix du festival du cinéma arabe décerné au long métrage, en plus d’autres prix en Europe et en Amérique latine.

Le journal britannique a cité par ailleurs dans la même liste les deux films algériens « la bataille d’Alger » et « la réalité des années de braises », en plus du film tchadien « Abouna », « Touki-Boki » (Sénégal), « la porte en fer » (Egypte) et « la saison des hommes » (Tunisie).





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 4964

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Marouane (H) 06/10/2020 22:17 X

    Ce film s’apparente plus à un documentaire qu’à un vrai film. Le cinéaste, en refusant de laisser ses acteurs parler, s’est, à mon avis, tirer une balle dans le pieds. Le film met en scènes quelques destins raccommodés. Un vrai film, c’est autre chose ! C’est une histoire, une suite d’événements, un suspens, de l’émotion, et pour finir une leçon de vie.Un film qui ne mérite pas d'être revu, ne mérite pas d'être vu...