27-10-2020 15:10 - Un studieux charretier décroche le second rang dans le Bac 2020 option lettres modernes en Mauritanie

Un studieux charretier décroche le second rang dans le Bac 2020 option lettres modernes en Mauritanie

Al-akhbar - Bariki Ould Khair Allah a réussi à décrocher la seconde place à l’examen du Bac 2020 Option lettres modernes et le premier rang au niveau des wilayas de l’intérieur.

Bariki est un charretier exerçant le transport des marchandises et des bagages au niveau de la ville de Tidjikja, la capitale du Tagant.

« Pour réaliser ce rang, cela m’a contraint à déployer d’importants efforts », a-t-il dit, soulignant avoir été confronté à des difficultés considérables au cours de sa vie.

"J’ai décidé de transformer ces problèmes en facteurs d’incitation à l’apprentissage afin d’assurer mon éducation ainsi que celle de ma famille et de ma patrie", a-t-il ajouté.

« Mon père a divorcé ma mère ; devenue du coup le chef de ménage de la famille, avec mon soutien en tant que son fils ainé », indique Bariki.

« J’ai transporté les marchandises au niveau du marché comme j’ai pratiqué l’agriculture, tout en restant déterminé à concrétiser mon but à travers la poursuite des études », a-t-il précisé.

Edité par Al-akhbar

Traduit de l’Arabe par Cridem

L'Article Original






Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 9
Lus : 5938

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (9)

  • nabuchodonosor (H) 29/10/2020 08:03 X

    Une vraie succes story. A encourager sérieusement. Il serait peut utile de rappeler aux responsables de Taazour de prévoir une bourse d'études pour tous les enfants dont les parents n'ont pas de revenus et notamment les Haratines. Ceci passe nécessairement par l'obligation de l'enseignement jusqu'à l'âge de 16 ans et l'interdiction de tout travail aux mineurs (surtout les charrettes)

  • RYM SAHRA (F) 28/10/2020 09:50 X

    Bavo Bariki pour ce succès. Tu as bien compris que le succès passe par l'éducation et le savoir. Le travail n'est pas un empêchement de l'instruction. A l'aube de l'Islam, les savants étaient d'humbles gens qui travaillaient pour subsister et excellaient en sciences (toutes disciplines confondues). C'est lorsqu'on commence à s'intéresser aux futilités qu'on s'égare. Que tu sois un modèle ou une incitation à tous ces jeunes qui ont les moyens et conditions pour réussir et qui passent à côté de l'essentiel. Un clin d'oeil à certains enfants d'immigrés. Le temps est venu pour se réveiller par le savoir. Ils ont vraiment les conditions pour y arriver. il faut juste réfléchir. Bariki qu'Allah couronne tes efforts de succès et pour longtemps. Continue à travailler et à étudier. Tu es une fierté car les 2 actions que tu fais sont nobles.

  • lass77 (H) 28/10/2020 07:55 X

    Félicitations sincères. On doit bien-sur suivre le cas exceptionnel de ce jeune et s'assurer que ses droits à une bourse soient respectés.

  • LA VERITE SUR LA MAURITANIE (H) 27/10/2020 20:12 X

    Mr Bariki,vous êtes une fierté pour non seulement la Mauritanie mais pour l’ensemble du continent africain. Les jeunes non seulement de Mauritanie mais des autres pays africains doivent suivre ce bel exemple celui de Bariki . Disons bravo et bonne chance à Bariki Ould Khair Allah dans la poursuite de ses études

  • abatcha (H) 27/10/2020 18:16 X

    Ce genre de profiles, il y'en a tellement en Afrique, mais malheureusement ils ne sont ni exploités ni aidés par les autorités

  • Bertrand (H) 27/10/2020 18:11 X

    Félicitations à ce jeune studieux et noble. Il doiy être d’une grande fierté et d’une intelligence affirmée qu’ALLAH lui accorde un avenir radieux qu’il puisse impulser cette dynamique chez ces frères de tout bord et servir loyalement son pays

  • mdmdlemine (H) 27/10/2020 17:27 X

    Je me souviens au temps du président Ould Cheikh Abdallahi un cheque de trois millions avait été donnée à une fille ayant pu réussir au bac à 14 ans, à savoir l'ex DG de somagaz Vatimetou Mint Dahi Ghazzouani doit faire plus par rapport à Bariki qui a fait des merveilles pour son cas, en réfusant la deperdition scolaire tout en travaillant dur pour joindre l'utile à l'agréable Bariki est incontestablement un surdoué si l'on tient en compte le contexte dans lequel, il étudie Il doit être entouré de tous les soins pour conscienter les autres mauritaniens plus tirés vers la délinquance Que le président saisisse cette occasion pour rendre au miracle Bariki les fruits de son labeur et de son réfus d'abdiquer devant les aléas

  • pyranha (H) 27/10/2020 16:54 X

    Voilà quelqu'un qui mérite une médaille de l'ordre national du mérite. Qu'une école à Tidjikja porte son nom et l'attribue une bourse dans une université de son choix et d'être chaleureusement félicité. Voilà le but d'une vie et le destin des meilleurs hommes.je voudrais avoir le contact de ce Mr.

  • habouss (H) 27/10/2020 15:42 X

    Félicitations à Barki qui magnifie par ce succès le poids de la baraka pour célébrer son nom. La preuve aussi par neuf qu'il n'y a pas de fatalité, il faut mettre en priorité l'éducation, ainsi on aura la chance de dénicher les génies qui courent nos rues et ruelles.