13-12-2020 11:11 - Autour d’un Thé : Toujours les mêmes

Autour d’un Thé : Toujours les mêmes

Le Calame - C’est jusqu’à quand que c’est descends toi ou monte toi ! Où es tu ? Je suis là ! C’est qui ton parent ou ton parrain ? J’ai dit que je me demande que c’est jusqu’à quand que ça va continuer comme ça ? Toi dénommé de la Somelec mais nommé à la zone franche.

Mine de rien. Va là-bas avec tes pertes et profits et toi viens là comme cela tout simplement. Sans que ni l’un sache pourquoi il est dégommé ni que l’autre pourquoi il est greffé. Presque les mêmes hommes et les mêmes femmes. Au point que parfois certains ou certaines reviennent deux à trois fois au même poste. Tout ça, ça donne le tournis.

Du temps de Maouiya, c’était le jeu de la cagnotte et des dés. C'est-à-dire comme le disait quelqu’un que pour être nommé, il fallait trois choses : Un, être du parti républicain, démocratique et social (PRDS). Deux, que ton nom soit dans la cagnotte.

Trois, être chanceux pour être bien tiré et sortir ainsi du lot pour tomber au hasard sur un poste ministériel qui peut ne rien à voir avec ta formation si jamais tu as été formé à quoi que ce soit. Ya rien qu’on n’a pas vu.

Un professeur d’Arabe, ministre des mines et des nouvelles technologies. Un agronome, ministre des affaires islamiques et de l’enseignement originel. Un ingénieur, ministre de la femme, de l’enfant et de la famille.

C’est ça que la cagnotte a emmené ! Et ainsi de suite. Puis après on reprend les mêmes et on recommence. Toi va là-bas, moi va ici, mon ami va là-bas, mon cousin va là-bas, le cousin de mon ami va là-bas, la copine de ma petite amie va ici et le cousin de mon ami va quelque part. L’essentiel est qu’il ait quelque chose. Je vous assure.

Ce n’est pas la peine de jurer pour vous que moi je connais des gens qui sont là depuis que je suis devenu ‘’ conscient’’, c'est-à-dire depuis maintenant plus de quarante ans. Il y en a même qui sont là depuis bien avant.

Des gens qui ont travaillé avec feu le premier président et qui sont là vivants et bien vivants et aux affaires avec le dernier président. Des gens qui travaillent avec leurs petits fils et parfois même en deviennent leurs subordonnés. Des poignées de gens qui sont toujours là à tourner avec tous les systèmes.

Des fossiles. Des inoxydables. Des ininflammables. Regardez autour de vous. Visitez toutes les institutions de la République. De la présidence à la prison des femmes de Nouakchott. Ayez la curiosité de savoir qui les préside ?

Quelques exemples : Assemblée Nationale, Conseil Constitutionnel, Prix Chinguetti, Conseil Economique, Social et environnemental, les partis politiques les plus en vue, tous les ministres, les quelques rares exceptions confirmant la règle, les directeurs généraux des plus importants établissements et sociétés, les coordinateurs des projets les plus juteux, les conseils des administrations, les chargés de mission et conseillers du président et de son premier ministre et bien des choses encore.

Ceux là et celles là ! Regardez-les ! Faites un petit jeu de curiosité pour savoir combien étaient là avec Maouiya avec feu Ely avec feu Sidi avec Aziz et avec Ghazouani. C’est quel pourcentage ? C’est quel scandale.

Oui, des scandales puisque parmi eux et elles il y en a qui ont même été indélicats (merci l’euphémisme). Il y en a qui ont payé des centaines et des dizaines de millions détournés des caisses publiques. Il y en a qui sont cités en bonne place dans le rapport de la commission d’enquête parlementaire.

Cité et récité. C’est jusqu’à quand qu’on va continuer à faire comme ça ? Chez nous, même les fous sont les mêmes. Ils sont les mêmes depuis des décennies dans les mêmes carrefours. Au niveau des mêmes feux rouges. Chez nous, les fous, les mendiants et les hauts responsables ne changent pas. Ils usent, ils abusent mais ne cèdent jamais.

Moi applaudir. Moi danser. Moi changer de camp au gré des systèmes. Mais, moi, pas bouger. Maman pas bouger. Papa pas bouger. ‘’Celui qui part, part sur moi et celui qui arrive, arrive sur moi’’, c’est la devise des hommes….bleus ! Salut !

Sneiba El Kory




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 13005

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • hayerim (H) 13/12/2020 20:34 X

    Bien dit...comme toujours. Bravo. Et nous, on continue à trinquer : fonctionnaires consciencieux, opértateurs sérieux, profs sérieux et autres chômeurs restent sur le carreau! Jusqu'à quand, El Kory ? réponse souhaitée au prochain article...peut être si l'inspiration y est encore avec toute cette sécheresse!

  • ouldbilalbouh (H) 13/12/2020 11:24 X

    Merci beaucoup pour cette analyse Qui met en lumiere notre systeme De governance.