10-12-2020 16:33 - Mauritanie – Lettre ouverte à Monsieur le ministre de l’enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique…

Mauritanie – Lettre ouverte à Monsieur le ministre de l’enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique…

Bamba Fall - À Monsieur le Ministre de l'enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et des Technologies de l'information et de la Communication Porte-parole du gouvernement :DR SIDI OULD SALEM.

Je suis catastrophé par la situation qui sévit à la Faculté de médecine à l'Université de Nouakchott Al Aasriya.

Alors en tant qu'acteur du développement , je me demande pourquoi le gouvernement ne réagit pas face à cette situation très critique et qui hypothèque l’avenir de nos frères et sœurs qui, forcément, sont en état de déprime.

Monsieur le ministre vous savez que leurs revendications sont légitimes, parce-que ça ne relève que du domaine académique et pédagogique tournant autour de 13 points suivants :

1. « L’évaluation des cours doit être posée, en concertation avec les professeurs de la matière, au niveau des départements concernés ». Par rapport à ce point, il faut souligner que l'évaluation des enseignements relève exclusivement de la compétence du professeur ayant dispensé le cours.

2. "Mise en place d’un comité supervisant une méthodologie de correction".

3. "Prendre en compte des éventuelles injustices subies par les étudiants et ouvrir une porte à une nouvelle correction des copies d’examen".

4. "Une surveillance stricte des épreuves d’examen et une punition d’exclusion d’au moins une année pour les étudiants reconnus coupables de fraude".

5. "Retirer la décision concernant le redoublement en cas d’absence à une séance de simulation".

6. "Retirer la décision concernant l’impossibilité de refaire les stages durant les vacances d’été". La période des vacances n’est pas inclue dans le calendrier académique. Toutefois, le Conseil pédagogique, scientifique et de recherche pourrait étudier l'éventualité d'un rattrapage de stage non validé.

7. "Autoriser le passage en TCEM1 s’il reste un module non validé par l’étudiant".

8. "Mise en place d’un comité afin de superviser la formation des stages dans les hôpitaux".

9. "Activer le système de validation des fins de stage hospitaliers comme décrit dans le carnet de stage".

10. "Mise en place d’un système de décalage de journée dans les différents modules en période d’examen".

11. "Organisation des travaux pratiques pour les matières de base au premier cycle".

12. "Elaboration des polycopiés pour toutes les classes couvrant tous les modules".

13. "Création d’un centre hospitalo-universitaire".

De ce point de vue, il est urgent que votre gouvernement prenne les décisions qui s’imposent afin de résoudre ce conflit.

Ces jeunes qui vont former l’avenir de la Mauritanie de demain attendent, avec impatience, votre décision de rompre ce silence pesant et résoudre ce problème d’une manière urgente et définitive, dans la mesure où le temps presse et sans la jeunesse nous ne pourrons pas songer au développement

Monsieur le ministre, j'appelle à votre âme et conscience pour réaliser que ces étudiants ne sont que de pauvres victimes dans cette affaire”.

Cheikh Ahmedou Bamba Fall
L'ambassadeur de la jeunesse



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Bamba Fall
Commentaires : 1
Lus : 2325

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Ahmedabdallah (H) 10/12/2020 23:26 X

    Merci Monsieur Bamba Fall, et mes respects! Voilà un vrai technicien qui sait de quoi il parle! Et ce sont des hommes à l'esprit alerte, et courageux, comme ce frère Bamba Fall, qui devraient être choisis pour être des ministres de l'enseignement supérieur, en lieu et place de ces faux docteurs comme ce fameux Sidi Ould Salem, et ses diplomes douteux, ces faux docteurs qui n'ont été cooptés et/ou maintenus à leurs postes ministériels que pour répondre, non pas à des critères de compétence, mais plutôt à des dosages communautaires visant la discrimination positive des haratines qu'il faut calmer par tous les moyens, après les avoir spoliés et après avoir volé leur victoire éclatante lors de l'élection présidentielle! Un docteur qui n'a même pas les outils adequats pour poser le veritable diagnostic n'est pas vraiment un docteur!