19-04-2021 15:14 - Mauritanie : Les avoirs à l'étranger d’Ould Abdel Aziz dans le viseur de la justice

Mauritanie : Les avoirs à l'étranger d’Ould Abdel Aziz dans le viseur de la justice

Yabiladi - Le juge d’instruction chargé des crimes financiers à Nouakchott a décidé de reprendre, cette semaine, l’interrogatoire de l’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, accusé de «corruption, détournement de fonds publics et enrichissement illicite».

Selon AlQuds Alarabi, cette décision intervenant plus d'un mois après qu'il a été placé sous contrôle judiciaire strict et inculpé pour les mêmes charges. La même source précise que le juge a lancé des demandes juridiques concernant des fonds soupçonnés d’appartenir à l’ancien homme fort de la Mauritanie. Des fonds qui seraient localisés en Turquie et en France. Le juge fera appel, dans ce cadre, à la coopération judiciaire entre la Mauritanie et ces deux pays pour vérifier cette piste.

Le parquet a confirmé, il y a quelques semaines, qu'il «poursuivra l'argent obtenu illégalement, afin de le récupérer par tous les moyens légaux, y compris ceux prévus par les mécanismes de coopération judiciaire internationale dans ce domaine».

Dans son communiqué, le parquet a confirmé le gel des biens et avoirs des personnes accusées dans ce dossier, dont 40 milliards d’ouguiyas (9,9 milliards de dirhams), dont 29 milliards d’ouguiyas (7,1 milliards de dirhams) appartenaient à Ould Abdel Aziz.

Dans une longue interview accordée à Jeune Afrique, l’ancien président a estimé que «l'enquête parlementaire et la recherche judiciaire ont exagéré sa richesse».

«Concernant les villas mentionnées dans le rapport, à l'exception des maisons que j'ai déclarées, ce sont des maisons appartenant à ma belle-famille ou à des proches», s’est-il défendu, en accusant les députés ayant voté pour la constitution d’une commission d’enquête le concernant d’avoir touché «des pots-de-vin d'une valeur de 700 000 euros».







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1262

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)