19-04-2021 19:25 - Adrar: La coordination de SOS Esclaves décapitée

Adrar: La coordination de SOS Esclaves décapitée

Le Calame - Quelques semaines après l’affaire dite d’Ouadane portant sur une pratique présumée d’esclavage révélée par SOS Esclaves, les autorités de l’Adrar ont arrêté trois membres de cette organisation.

Aziza Mint Brahim, point focal, Mohamed Ould Brahim, responsable de communication, Tarbe, ancienne victime d’esclavage et un journaliste suisse qui préparait un travail sur l’esclavage sont entre les mains des autorités régionales. S’agit-il d’un règlement de compte avec ces militants qui ont vendu la mèche ?

Dans un communiqué publié, le 16 courant, SOS Esclaves qui dit ignorer, pour le moment les raisons de l’arrestation de ses membres, la condamne avec fermeté et exige leur libération rapide et sans conditions.

Ces arrestations apparaissent comme une réaction musclée des autorités face aux dénonciations de SOS Esclaves que la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) avait niées dans une sortie médiatique et après une mission d’enquête dépêchée sur les lieux.

Réagissant au cours d’une conférence de presse, tenue le 6 mars, au siège central de cette organisation à Nouakchott, le président de SOS Boubacar Messaoud avait suspecté la CNDH et son président, Me Ahmed Salem Bouhoubeiny « de chercher à se faire le nom sur le dos de SOS et de vouloir la détruire. Ils n’y arriveront pas », avait-il assuré.

Après l’affaire de Ouadane, le limogeage d’El Kory Sneiba, conseiller en communication du ministère de l’éducation, pour avoir assisté à la conférence de presse de l’organisation qui exposait les faits, voilà que les autorités viennent décapiter la coordination de SOS en Adrar.

Jusqu’où sont-elles prêtes à aller pour en découdre avec une organisation qui n’a fait, selon ses responsables, que son travail en dénonçant cette pratique abjecte, pourtant criminalisée depuis quelques années et qui hélas continue de persister.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1805

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)