13-01-2021 15:59 - Dah Ould Bate : l’heure de la réhabilitation a sonné !

Dah Ould Bate : l’heure de la réhabilitation a sonné !

Mohamed Ould Sadegh - Si Dah Ould Bate était encore de ce monde, il aurait certainement profité du climat actuel de justice et d’ouverture pour reprendre sa belle plume et réitérer avec élégance sa demande de réhabilitation adressée le 30 mars 2009 au chef de l’état de l’époque et restée malheureusement sans suite.

En effet, ce valeureux serviteur de la patrie, officier de police, major de la première promotion des officiers de police en 1975, a subi des injustices inqualifiables au début des années 80 allant de la prison pendant plus de deux ans à la radiation pure et simple de la police. Son seul tort était d’appartenir à une ville peu appréciée par les autorités de l’époque.

Pourtant, la « mauvaise moralité » est la raison invoquée par l’arrêté numéro 184 du 18 mars 1980 portant sa révocation.

Moralité : conformité à la morale, à l’éthique.

Mauvaise : qui a une valeur faible ou nulle.

Mauvaise moralité signifie donc peu ou pas conforme à la morale, à l’éthique. Si on se limite stricto sensu à l’arrêté, on se rend compte que Dah a été révoqué parce qu’il ne se conformait pas à la morale, à l’éthique. Ont-ils vu juste ?

Oui si la compétence, la discipline, la dignité, l’intégrité, l’abnégation qui caractérisent le défunt peuvent être considérées comme mauvaise moralité. Les archives sont là pour mettre en exergue la cruauté et la bêtise de ceux qui ont pris cette décision. Ce sont eux qui auraient dû être révoqués pour mauvaise moralité doublée d’incompétence. Malheureusement, dans notre pays le ridicule ne tue pas !

Osons espérer que le pouvoir actuel, avec sa clairvoyance et son sens de justice, donnera entière satisfaction à la famille du défunt et la rétablira dans tous ses droits.

Il serait même opportun de proposer un poste d’officier de police à l’un des fils de Dah qui ont tous un très bon niveau d’instruction et une éducation rigoureuse.

Mohamed Ould Sadegh





"Libre Expression" est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté dans le respect de la CHARTE affichée.

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.


Commentaires : 0
Lus : 968

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)