01-05-2021 18:45 - Nouadhibou : le ministre de l’intérieur dévoile un plan préventif et répressif pour protéger les citoyens

Nouadhibou : le ministre de l’intérieur dévoile un plan préventif et répressif pour protéger les citoyens

Tawary - Le ministre de l’intérieur et de la décentralisation, Dr Mohamed Salem Merzough a effectué une visite de travail, aujourd’hui (vendredi 30 avril 2021) à Nouadhibou, la capitale économique du pays.

Au cours de déplacement, il est accompagné d’une importante délégation dont de hauts responsables sécuritaires et des fonctionnaires de son département. Dans l’enceinte de la Wilaya et en présences du wali, le ministre a tenu dans la journée une série de réunions avec les responsables des services de la sécurité, des autorités administratives et communales, des représentants des partis politiques et de la société civile.

Objectif : comment relever les défis sécuritaires pour garantir la sécurité des citoyens, des résidents étrangers et de leurs biens.

A chaque fois, il exhorte les élus, les imans et responsables de la société civile sur la collaboration de toutes les forces vives de la ville avec les forces sécuritaire pour une meilleure sécurité. "Il n’est pas permis qu’une famille ou une personne protège ou accueille un criminel ou trafiquant de drogue ou de stupéfiant dans son domicile, ni dans son quartier", a-t-il noté.

À la sortie des rencontres, le ministre a un plan préventif et répressif qui se repose sur la répartition de la ville en secteurs et dont la sécurité de chaque zone sera confiée à l’un des corps différents corps sécuritaire. Les éléments des services et forces de sécurité, dit-il, effectueront des patrouilles motorisées et des rondes ponctuelles à pied dans les différents quartiers.

La partie technique de ce plan sera confiée à la garde nationale en collaboration avec un représentant de l’administration locale, et dès lundi prochain des numéros verts seront ouverts sur les trois opérateurs nationaux pour que les citoyens puissent informer à temps les services sécuritaires des cas constatés, a-t-il indiqué.

Face à cette situation, il s’est engagé à « répondre efficacement aux attentes des populations surtout dans le domaine de la sécurité ». « Il mesure à sa juste valeur l’ampleur de la tâche qui attend les forces de sécurité. Elle consiste à faire du pays l’exception qu’il a toujours été c’est-à-dire un havre de paix, un pays sûr, stable, qui garantit la sécurité des personnes et des biens qui y vivent.

Nous ne tolérons, martèle le ministre, jamais aucune atteinte à la sécurité des citoyens et à leurs biens et que le combat contre les manifestations de déviation, sera élaboré tout en axant sur l'aspect préventif pour empêcher les crimes et en poursuivant les criminels et les personnes ayant des antécédents judiciaires, et ce grâce à des plans et des méthodes modernes.

Il faut souligner que le ministre avait rendu un communiqué sur la mis en place des commissions régionales et départementales pour la sécurité.

A propos des personnes qui publient des messages et des vocaux infondés dans le but de propager des rumeurs afin de semer la peur dans les rangs des populations, leurs auteurs seront poursuivis et traduits en justice, a promis Ould Merzough.

D'autre part, le ministre a promis de renforcer le nombre du personnel des forces de sécurité et les moyens matériels pour garantir un résultat performant.

Avant de quitter la ville, le ministre et sa délégation ont visité les casernes des différentes forces armées et de sécurité le siège du Groupement général régional pour la sécurité routière, la direction régionale de la sûreté et le Groupement régional n ° 7 de la Garde nationale, où le ministre, et sa délégation, ont suivi des explications détaillées fournies par les responsables de ces services sur le rôle et les missions exécutées au niveau de la ville.

Cette visite intervient quelques jours après des incidents qui ont occasionné la mort de deux personnes et des blessés graves qui selon des sources seraient causés par des toxicomanes et d'autres personnes ayant des précédents judiciaires.et nous rappelons dans la nuit du vendredi (29 avril) aux alentours de 23 heures, qu’un jeune pêcheur a été tué à coups de poignard par son camarade au niveau du carrefour de Salla, l’un des quartiers populeux de Nouadhibou.

Aboubecrine SIDI




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1365

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)