05-05-2021 10:48 - Petits conspirateurs englués dans la nécro-idéologie décomposée

Petits conspirateurs englués dans la nécro-idéologie décomposée

Le Rénovateur Quotidien - Ils sont où, combien, que valent ils pour chercher à déranger le sommeil de paisibles et honnêtes gens qui n’ont rien à se reprocher.

Des hommes intègres et intégrateurs par leur posture enviable qui pour certains, forcent l’estime pour d’autres et pour le clan de Satan crachent la jalousie fétide. Oui, le persiflage et la conspiration dans l’ombre a toujours été l’arme des faibles. Un raccourci pour agir honteusement.

Sinon qu’ils se démasquent et acceptent la confrontation sereine pour assumer leurs arguties. Là ou il n ya que coups fourres, il n y aura que complots foirés. Ces "complotistes" baignent dans les marécages de la perfidie sans forces avérées pour abattre leurs cibles. Et quelles cibles?

Kane Ousmane n’est pas le premier et ne sera pas le dernier ayant été pris à partie jusque dans l’auguste chambre parlementaire sous l’œil et la barbe de ceux qui étaient censés sévir contre ces tirs croisés contre un respectable super -ministre de la République. Mr Kane n’est pas un opportuniste ni un béni Oui Oui pour accepter de se plier en quatre.

Demandez Ould Abdel Aziz qui a choisi de le débarquer sans élégance. Interrogez Ghazouani pourquoi il lui a accordé sa confiance sans réserve, lui connait sa valeur technocratique et morale.

Non, Ousmane Kane ne cherche pas les galons ostentatoires ni la gloire oblique mais la fierté de servir la Mauritanie sans se servir d’elle. Si c’est cela qui dérange et bien, les esprits simples et rabougris seront gagnes par le réflexe du baudet piqué au vif par on ne sait quelle mouche! Mais ces néo-nostalgiques des idéologies périmées qui pensent tenir la Mauritanie comme de la « khaima » d’une tribu ou d’une fratrie oublient que ce pays ne surgit pas d’un hasard de l’histoire.

Leurs courtes mémoires les empêche de ne pas voir plus loin que leur nez. Eux qui échappent à la vertu des âmes bien nées. Leur demander de respecter les mauritaniens serait-ce un supplice qui signerait leur disparition ? Les laisser cracher leur venin , un silence coupable? Si minime soit le nombre, ils sont dangereux surtout à l’état virtuel.

Comme le virus chinois échappé des laboratoires de la mort Ils invectivent, investissent n’importe quel espace caverneux. Mais ils trouveront des ripostes à la hauteur de leur plan diabolique sur leur chemin. Cette cabale n’a que trop duré pour que les commanditaires continuent à s’engouffrer dans la moindre brèche pour semer la zizanie, surtout entretenir le doute et casser la confiance entre les citoyens de ce pays que tout doit unir.

Ces sirènes de la discorde qui claironnent leur haine, sentent l’haleine des combattants des mauvaises causes perdues d’avance. Leur défaite est actée par le jugement sans appel et la solidarité sans faille de tous les mauritaniens jaloux de la majestueuse posture morale de Monsieur Kane de Camara Saloum cibles innocentes de ces colporteurs de ragots taillés sur mesure de leur insanités.

Au final, seule le camp de la vérité prendra le dessus sur l’immoralité laissant faire son œuvre au tribunal impitoyable de l’histoire, eux qui n’ont que capharnaüm de vieilles recettes abandonnées par leurs anciens maitres à penser …

CTD





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1253

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • leguignolm (H) 05/05/2021 12:23 X

    Il est tout à fait normal ces agissements un pays dont ses enfants ont des ambitions différentes. Sinon je disais Ould Abdel Aziz est là, il n’est pas mort s’il pouvait nous rappeler les propos qu’avait lui rapproché son ex-ministre Moussa Caramara (PSL) et quand il disait : « qu’il avait dit ces maux gouvernement mais ne concerne pas son ministère seulement ceci concerne tous ces ministères ». Ce que j’allais augmenter en tout petit ces propos de Mr Camara (PSL) ceci doit concerner même les futures gouvernements qui seront imposés par ce système dont je me sens triste à leur place. Ces gens quand tu les rappelle à l’ordre, ils prennent une dent contre toi. C’est le cas de Ould Abdel Aziz et l’ex-ministre Moussa Camara. Ils sont tristes qu’ils ne savent pas..