07-06-2021 15:10 - Nouakchott : agressions en bande à la Médina 3

Nouakchott : agressions en bande à la Médina 3

Atlasinfo - Un gang composé de plus de 20 personnes a agressé certains clients de l'hôtel Chinguetti Palace, les employés de la boulangerie adjacente et des commerces voisins ainsi que des piétons, ont rapporté des sources à Atlasinfo.

Parmi les victimes agressées par la bande figurent un Soudanais qui séjoune dans l'hôtel, un journaliste qui se trouvait dans le quartier (Hamoud Ould Amar) et un boulanger.

Contactée, la police arriva sur les lieux et arrêta certains membres du gang dont certains ont pris la poudre d’escampette.

L’incident a instauré une atmosphère de confusion dans le quartier et suscité des interrogations sans réponses, quant à l’adhésion d’un aussi grand nombre de personnes dans un groupe criminel, sans que ce phénomène alarmant soit accompagné de mesures sécuritaires parallèles prises par la police pour contenir l’insécurité dans la capitale.

Edité par Atlasinfo

Traduit de l’Arabe par Cridem

L'Article Original



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 4220

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • Terrier (H) 08/06/2021 14:35 X

    Ça c’est la sécurité intérieure et les services de renseignements qui ne font pas leur travail ! Point trait ....

  • mauritanievive (H) 08/06/2021 10:11 X

    Je suis d'accord que toute la racine de ce mal soit traitée ;y compris l'exclusion; mais aussi qu'on arrete l'eternelle victimisation selective , je suis de cette supposée composante comme tant d'autres et nous n'avons jamais riuen vue. accordons nos violons en tant que nationaux et luttons pour le developpement du pays en groupes et en individuel , car au dela de l'etat , si tout un chacun faisait son devoir on ira loin je vous l'assure!

  • Belphegor (H) 07/06/2021 23:16 X

    @pingpong Si la racaille ne s'attaquait qu'aux nantis détourneurs de deniers publics dans les quartiers huppés ça se saurait, ils ne s'attaquent qu'aux paisibles citoyens qui triment nuit et jour pour gagner de quoi survivre et entretenir leurs familles. Gardez vous de jetter l'opprobre sur l'ensemble de la communauté maure car ceux dont vous parlez ne représentent qu'une minorité en son sein, l'écrasante majorité est confrontée aux mêmes problèmes existentiels (pauvreté,chômage, violence, injustices diverses) que leurs compatriotes negros et haratines.

  • NDIEWO (H) 07/06/2021 19:23 X

    Attention, ce n’est pas normal, il faut des enquêtes approfondies pour trouver l’origine de tout cela.

  • Belphegor (H) 07/06/2021 19:05 X

    Ça ne ressemble pas au mode opératoire des groupes de délinquants dans une zone aussi animée et exposée, ça ressemble plutôt à des nervis et désœuvrés envoyés par des personnes tapies dans l'ombre qui ont tout intérêt à augmenter la psychose et l'inquiétude qui prévalent déjà au sein de la population et par extension discréditer encore plus l'état qui semble dépassé par la situation.

  • pingpong (H) 07/06/2021 17:27 X

    Depuis longtemps je tirais la sonnette d'alarme. Tant qu'il n'y a pas de justice sociale pas de paix. C'est prouvé partout, le cas de la Mauritanie c'est de l'outrance, une seule composante se partage l'appât du gain sans se poser la question. Cette connivence se répercutera à long terme, ni vous ni vos enfants ne vivront en paix. Tout monde sera obligé de se barricader. Toute la population va se procurer des armes, il y aura pas d'Exception, ce qu'on a vu partout que ça soit en Afrique du sud , USA ou en Amérique Latine.