19-07-2021 21:45 - Mauritanie : les parlementaires devant leur responsabilité historique face aux lois liberticides

Mauritanie : les parlementaires devant leur responsabilité historique face aux lois liberticides

Kassataya - L’adoption des projets de lois sur la cybercriminalité et la double nationalité continue de susciter des polémiques sur les réseaux sociaux et les rédactions nationales. Des lois qualifiées de liberticides par les observateurs qui attendent des amendements des parlementaires avant leur adoption définitive.

C’est la responsabilité historique des députés de la majorité et de l’opposition qui est pointée du doigt dans un contexte de recrudescence de la criminalité dans le pays et de circulation de fake news, la haine et le racisme sur les réseaux sociaux. Le projet de loi contre cette cyber délinquance cible des délits d’offense au président de la république, aux symboles nationaux et au moral des forces armées et de sécurité.

Des lois qualifiées de liberticides par les observateurs qui sont surpris de ce tour de vis du président Ould Ghazouani après presque deux ans de gouvernance.

Ce nouveau projet de loi s’ajoute à celui sur la double nationalité dénoncée par les observateurs et la diaspora comme discriminatoire privant les impétrants de droits civiques. Une nouvelle situation qui fait d’eux des citoyens de seconde zone.

C’est une exclusion de la diaspora à la construction nationale et un encouragement à la fuite des cerveaux .

Ce durcissement des lois de la république ne va pas dans le respect des libertés démocratiques. C’est un recul de la démocratie qui ouvre un débat à l’assemblée nationale qui devra aboutir à une correction des lois par des amendements. C’est ce que les mauritaniens attendent de leurs représentants au parlement.

Cherif Kane



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1031

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Le pêcheur Modéré (H) 20/07/2021 00:08 X

    Mr kane plusieurs choses à la fois, qui concerne la vie en Mauritanie et que nos parlementaires doivent décider du sort d’un peuple qui a fait confiance a ces derniers sans savoir le pourquoi. En ce qui concerne le vote de la loi en cours, cette loi est faite pour isoler le président de la république des populations, cette loi est aussi impopulaire que le l’ancien président avait refusé, il avait senti le piège que lui avait tendu ceux qui voulaient faire de lui une île, un Roi dans son propre Royaume et sans aucun contact avec son peuple. Si Aziz avait refusé de faire voter une loi de la sorte c’est parce que cette loi était injuste et son application surtout dans la presse serait regrettable et personne ne veut se lancer dans cette diatribe politique.

  • Le pêcheur Modéré (H) 20/07/2021 00:06 X

    Cette loi fourre tout que certains voulaient beaucoup plus dur contre la presse risque de faire plus de mal au président de la république qui n’a aucune idée de ce qu’il vie autour de cette décision, je me demande pourquoi le premier ministre laisse une proposition de loi qui va secouer son gouvernement et mettre en mal le président de la république et son peuple.

  • Le pêcheur Modéré (H) 20/07/2021 00:05 X

    Encore Mr Kane, la double Nationalité est une autre invention des Nasseristes qui entourent le président de la république, ils veulent dans cette même ordre d’idée de sécuriser le pays et faire perdre aux mauritaniens de l’extérieur leurs Nationalités surtout les négro-mauritaniens, je ne suis pas sur que le président de la république ouvre ces yeux sur ce qui se passe autour de sa modeste personne. Tous les moyens sont bons pour isoler Ghazouani. Si nos parlementaires sont normales et agissent en toute liberté, ils doivent tout simplement rejeter.