25-07-2021 19:32 - Trois directeurs d’établissements secondaires relevés après des cas de fraudes dans leurs établissements

Trois directeurs d’établissements secondaires relevés après des cas de fraudes dans leurs établissements

Sahara Médias - Le ministère de l’éducation et de la réforme du système éducatif a annoncé samedi la destitution de trois chefs d’établissements secondaires après une enquête qui a confirmé des cas de tricherie dans ces établissements lors des épreuves du BEPC.

Cette mesure concerne le directeur du lycée de Timbédra, celui de Fassala et enfin le directeur du collège de Kaédi III.

Le ministère avait déjà licencié un surveillant dans le collège de Kaédi III qui avait aidé les candidats à résoudre un exercice et contre lequel une plainte judiciaire avait été déposée.

D’autres mesures ont également été prises à l’encontre des candidats impliqués dans cette opération de fraude pour avoir introduit des téléphones dans les salles d’examen.

Ceux-ci ont été exclus de l’examen.

Le ministère a appelé les candidats et leurs proches à éviter les comportements pouvant compromettre la participation des candidats au baccalauréat et à les exposer à une exclusion de l’examen et à des poursuites judiciaires.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 2548

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • Buwuelm (H) 27/07/2021 12:21 X

    Le fractionnement est correct. Seulement, omission est faite pour le sort réservé aux trois quarts du quart restant.

  • Bertrand (H) 27/07/2021 07:45 X

    Le mal est si bien ancré que des mesures éparses n'y changeront rien. Faudra-t-il que le gouvernement doit sincère dans ce qu'il dit et que l'état soit prêt à sacrifier les trois quarts des cadres et agents de l'administration pour sauver le quart du quart restant.

  • pyranha (H) 25/07/2021 22:15 X

    On comprend qu'aussi bien dans sa vie privée que dans sa vie processionnelle, ce Ministre n'était pas éduqué dans un environnement de la triche .voilà comment s'exprime l'excellence .La Mauritanie des justes n'oubliera jamais ce geste de courage ,de patriotisme et de grandeur morale et d'intellectuel.

  • Terrier (H) 25/07/2021 22:04 X

    Environ 80 km sud/Ouest de Ain Bentili !! Ils cherchaient à joindre peut être hassi loughar ou Bir Mogrein ! Cette bande n’est pas fréquentée et ne renferme pas de pistes particulières connues ... je veux dire vers une destination connue vers des points secondaires ou à partir d’un point secondaire vers une destination connue évitant à la zone intermédiaire d’être ´´ une coupure d’un chien ‘´ disaient les nomades ! C’est ainsi que les calculs sont faits sur place, le cas échéant ça ne pardonne pas....

  • Buwuelm (H) 25/07/2021 22:03 X

    Ce cocktail de tricherie, de fraude et de corruption a gangréné l’Education en Mauritanie depuis des décennies. C’était devenu une sorte de rendez-vous annuel des acheteurs et des vendeurs de diplômes. D’une part, des personnes nanties, prêtes à toutes les acrobaties douteuses pour obtenir les très convoités sésames pour leur progéniture, et d’autre part, un personnel enseignant, sans scrupules, faisant fi de toute déontologie, et prêt à les servir pour quelques miettes pécuniaires. J’estime que la décision prise par le Ministère de tutelle de sanctionner les personnes fautives, est la bienvenue. Aux grands maux, les grands remèdes. Il fallait un traitement de choc et il est venu à son heure. Il y a des moments où il faut savoir dire STOP, et barrer ainsi la route aux corrompus et corrupteurs tous azimuts. Il y va du salut de l’École et du crédit accordé aux futurs diplômes.