29-08-2021 17:15 - Communiqué de la Direction Générale de Catering North Africa (CNA) en Mauritanie

Communiqué de la Direction Générale de Catering North Africa (CNA) en Mauritanie

CNA Mauritania - Par suite de déclarations intempestives récentes sur certains médias souvent erronées ou même mensongères, la société CNA Mauritania souhaite clarifier et mettre en évidence les faits suivants qui la caractérisent :

CNA c’est :

● 530 employés et premier employeur privé (hors mines) du pays.

● Un salaire moyen qui oscille entre 12 000 MRU et 70 000 MRU selon la grille de salaire et de poste.

La société à toujours veillé à ce que l’intégralité des droits des travailleurs tels qu’ils sont prévus par la loi soient respectés et même au-delà. Ceux qui diraient le contraire ne font que nuire à l’ensemble de ces travailleurs et de leur entreprise.

● Une assurance privée individuelle et familiale ouvrant droit à une couverture de 80% sur l’ensemble des soins et hospitalisations des affiliés.

● Des avances sur salaire parfois conséquente pour les problèmes de la vie comme pour permettre d’assurer les célébrations importantes comme il se doit.

● Des employés nourris, logés, blanchis durant la période de travail sur site.

CNA, c’est aussi:

● La contribution au budget de l’Etat à travers des taxes directes et indirectes à hauteur de 7,56 Milliards de MRO des années 2016 à 2019.

● 80% de fournisseurs locaux.

CNA, c’est enfin :

● Le sponsor de bourses d’études pour des enfants méritants défavorisés.

● La favorisation de l’emploi des Femmes.

● La favorisation de l’emploi de personnes en situation de handicap.

● La promotion d’une agriculture écologique et durable.

Nous sommes fiers de notre présence en Mauritanie depuis 10 ans et de promouvoir l’économie et les ressources locales qu’elles soient matérielles ou humaines.

Le Directeur Général de CNA Mauritania



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : CNA Mauritania
Commentaires : 1
Lus : 3003

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Thierno12 (H) 30/08/2021 11:07 X

    CNA n’a pas répondu aux doléances de la plateforme revendicative. A son habitude, la société brosse un tableau pour essayer de convaincre de son empreinte positive sur le pays. Que fait CIS ou CNA réellement comme boulot ? Ils cuisinent, commandent de la nourriture et entretiennent le camp de Taziazt donc rien de scientifique ou qui soit lié à la production directe de l’or. Ce service existe depuis 10 ans alors qu’il pouvait être effectuée par une ou plusieurs sociétés mauritaniennes. CIS et CNA ne sont pas des sociétés mauritaniennes ; ce sont des sociétés étrangères de droit mauritanien et ce n’est pas la même chose. Elles ne sont pas aussi des ONGs donc qu’on vienne pas nous dire les salaires des employés si on ne va pas nous dire à combien ils sont facturés. On nous parle de 530 employés ; mais on ne nous dit pas ce que représente la masse salariale des expatriés et le poids des salaires de mauritaniens face aux poids des salaires des expatriés. On ne peut pas brader l’argument que les employés sont logés nourris et blanchis alors que le travail est en plein milieu du désert donc on ne sait pas pourquoi CIS CNA veut désespérément ajouter cela a son palmarès de « bonnes actions ». On nous parle de la contribution au niveau du budget de l’Etat mais on ne nous parle pas des fraudes effectuées par CIS-CNA quand ils commandent avec leurs amis à Marseille au lieu de prendre chez les fournisseurs mauritaniens. On nous lance 80% des fournisseurs sont locaux mais on ne nous donne pas le chiffre de ce que représente les 20% et l’origine de ces produits. Entre 2016 et 2019, CIS-CNA on fait un chiffre d’affaires de plus de 100 millions d’euros. Ce service un contrat de dizaine de millions d’euros par an. C’est le contrat le plus fructueux que CIS a dans le monde. Il est grand temps que des contrats de ce type qui ne sont liés à la production de l’or ou à des services techniques sont effectués par des sociétés purement mauritaniennes. En 10 ans, tout service annexe peut être effectué par les locaux. Le Ministère chargé des Mines et la Présidence doivent trouver du travail pour les sociétés locales en ces temps de crises. CIS et CNA peuvent employer 2 fois plus de personnes. Si le service est divisé en 3 parties (commande et stockage de denrées ; la restauration sur site ; l’entretien du camp) ; nous Mauritaniens nous seront plus gagnants.