25-09-2021 00:30 - France : le Conseil d'État acte la dissolution du CCIF et de Baraka City par le gouvernement

France : le Conseil d'État acte la dissolution du CCIF et de Baraka City par le gouvernement

Le Figaro - La dissolution de ces deux organisations avait été actée fin 2020 après l'assassinat de Samuel Paty par un terroriste islamiste.

Le Conseil d'État a validé vendredi 24 septembre la dissolution par le gouvernement du Collectif contre l'islamophobie (CCIF) et de Baraka City, intervenue fin 2020 après l'assassinat de Samuel Paty par un jeune extrémiste islamiste.

«Cette décision, tant par sa cible que ses motifs, marque un tournant majeur dans l'institutionnalisation de l'arbitraire politique et répressif en France», a réagi le CCIF dans un communiqué consulté par l'AFP.

Le CCIF y voit une «dérive administrative» du gouvernement ouvrant «la voie vers le délit d'opinion».

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a de son côté salué dans un tweet la décision de la plus haute juridiction administrative, estimant que la lutte contre l'idéologie islamiste avait franchi «une étape décisive».

Une plainte en diffamation avait également été déposée par le CCIF contre Gérald Darmanin en décembre 2020 devant la Cour de justice de la République (CJR). Le ministre avait décrit le collectif comme une «officine islamiste» œuvrant «contre la République» et contre laquelle il fallait «arrêter d'être naïf».

Me Sefen Guez Guez, avocat des associations, avait à l'époque dénoncé des «calomnies» et «une dissolution uniquement politique».

Par Le Figaro avec AFP





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1102

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)