25-09-2021 12:49 - La nomination d'un général mauritanien à la tête de la task force de la Minusca fait polémique

La nomination d'un général mauritanien à la tête de la task force de la Minusca fait polémique

RFI Afrique - Plusieurs manifestations ont été organisées cette semaine par des membres d'associations de droits de l'homme mauritaniennes devant des bâtiments des Nations unies à New York, Paris ou encore Dakar.

Ils protestent contre la nomination du général Ely Zayed Ould M’Bareck à la tête de la task force de Bangui de la Minusca, la mission de maintien de la paix de l’ONU en Centrafrique. Ces organisations accusent Ely Zayed Ould M’Bareck d'avoir participé à des exactions dans les années 1990.

Ancien soldat dans les années 1990, Abdel Aziz Soumaré ne digère pas la nomination du général Ely Zayed Ould M’Bareck, dont le nom figure sur une liste de responsables d'exactions dressée par des rescapés des violences avec l'aide de l'organisation Agir pour les droits humains.

« Il n’y a rien de plus insultant pour les victimes que de voir un homme qui a le parcours de ce monsieur se retrouver à la tête d’une institution aussi respectable et honorable que l’ONU, de surcroît chargé de maintenir la paix et défendre les droits humains. »

Une loi d'amnistie mise en cause

Aucune plainte n'a jamais été déposée contre le général Ely Zayed Ould M’Bareck en raison de la loi d'amnistie de 1993, estime Alassane Dia, président de la Coalition vivre ensemble vérité et réconciliation. Ce texte absout les membres des forces armées auteurs d'infractions commises entre le 1er janvier 1989 et le 18 avril 1992.

« Nous demandons à la Mauritanie de revenir sur la loi de 1993 qui a créé justement tout cet imbroglio que nous vivons aujourd’hui. Le problème en Mauritanie c’est justement qu’il n’y a pas de travail de mémoire. L’État considère aujourd’hui que ce qu’il appelle le "passif humanitaire" est clos. Mais en réalité, tant que l’État n’aura pas pris tout ça en considération, il n’y aura pas de réconciliation. »

Ni la Minusca, ni les autorités mauritaniennes n'ont répondu aux sollicitations de RFI.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI Afrique
Commentaires : 4
Lus : 2615

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • moukhabarat (F) 29/09/2021 13:08 X

    Les toucouleurs sont mal tombés car ils ne peuvent convaincre personne qu'un noir ait tué des noirs par racisme. Tout le discours qui veut que les évènements de 90-91 entre militaires soient dirigés contre les noirs tombe à l'eau.

  • moukhabarat (F) 29/09/2021 12:50 X

    RFI est une radio qui dépend du gouvernement français donc engluée jusqu'au cou dans la françafrique.

  • moukhabarat (F) 29/09/2021 12:41 X

    Il n'y a aucune raison qu'il quitte son poste ( il n'a pas été jugé ou condamné pour les faits qu'on lui reproche) et ce n'est pas quelques dizaines de manifestants d'une seule ethnie infiltrés par des sénégalais qui vont dicter leur choix à la Mauritanie ou à l'Onu

  • yawonni (H) 25/09/2021 18:37 X

    Cette nomination fait déjà objet de discussions au sein de l'onu. Certains pays africains sont pour le rejet de cette nomination. Il est presque certain que ce général sera remplacé dans sous peu de temps. Wait...for that.