25-11-2021 00:37 - Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed au front contre les rebelles du Tigré

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed au front contre les rebelles du Tigré

France24 - Selon un média d'État éthiopien, le Premier ministre Abiy Ahmed a pris mardi, sur le champ de bataille, la tête de la "contre-offensive" contre les rebelles du Tigré qui menacent la capitale. De son côté, le patron de l'ONU a appelé mercredi à un cessez-le-feu immédiat.

Le Premier ministre d'Éthiopie Abiy Ahmed est au front où il dirige la "contre-offensive" des forces gouvernementales contre les rebelles venus de la région du Tigré et qui menacent de prendre la capitale Addis Abeba, a affirmé mercredi 24 novembre un média officiel.

Abiy Ahmed, prix Nobel de la paix 2019, "mène maintenant la contre-offensive" et "dirige le champ de bataille depuis hier", a rapporté Fana Broadcasting Corporate, affirmant qu'à Addis Abeba le vice-Premier ministre Demeke Mekonnen gère désormais les "affaires courantes".

Il n'était pas possible de savoir exactement où se trouvait Abiy Ahmed, un ancien opérateur radio de l'armée devenu lieutenant-colonel. Fana n'a pas diffusé d'images de lui sur le terrain.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, en visite en Colombie, a lancé mercredi soir un "appel urgent" à un "cessez-le-feu immédiat et inconditionnel afin de sauver" le pays, après plus d'un an d'un conflit marqué par le spectre de la famine.

La guerre a démarré au Tigré en novembre 2020 lorsque Abiy Ahmed y a envoyé l'armée fédérale afin d'en destituer les autorités, issues du Front de libération du Tigré (TPLF), qui défiaient son autorité et qu'il accusait d'avoir attaqué des bases militaires.

Abiy Ahmed avait proclamé la victoire trois semaines plus tard, après la prise de la capitale régionale Mekele. Mais, en juin, le TPLF a repris l'essentiel du Tigré et poursuivi son offensive dans les régions voisines de l'Amhara et de l'Afar. Cette semaine, le TPLF a affirmé contrôler Shewa Robit, à 220 km au nord-est d'Addis Abeba.

AFP





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : France24
Commentaires : 0
Lus : 697

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)