09-01-2022 00:22 - Retard sur la route Boutilimit-Aleg : « Cette situation est inacceptable », déclare le ministre de l’Equipement

Retard sur la route Boutilimit-Aleg : « Cette situation est inacceptable », déclare le ministre de l’Equipement

AMI - « Suite aux récentes orientations du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, nous avons pris des mesures destinées à mettre fin au retardement de l’exécution des projets de développement.

Des mises en gardes étaient données aux entreprises assurant la maitrise d’ouvrage. Celles-ci ont réalisé des avancées insignifiantes. Cette situation est inacceptable et les entreprises doivent intensifier davantage le rythme des travaux pour compenser le retard constaté, le cas contraire les mesures punitives prévues dans le cahier de charges seront en application ».

C’est ce qu’a déclaré, samedi, à Aleg, le ministre de l’Equipement et des Transports, M. Mohamedou Ahmedou M’Haîmid, lors d’une réunion avec les représentants des sociétés en charge de la réhabilitation de la route Aleg-Boutilimit et les bureaux d’études assurant la supervision du projet.

Au cours de la rencontre, les bureaux d’études ont fait une présentation des avancées enregistrées et la logistique acquise après les mises en garde, adressées le 15 décembre, dernier, aux sociétés en charge de l’ouvrage.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 2751

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • lagoonga (H) 15/01/2022 20:26 X

    Mais alors bougez vous le **** al lieu de parler sans rien faire

  • Salem Vall (H) 12/01/2022 23:34 X

    Vivement que ce « sinistre «  et toute son équipe dégagent. Le pays a perdu beaucoup de temps et d’argent

  • hachmi (H) 09/01/2022 14:56 X

    En tout cas, il faut emprunter cette route voir la pagaille qui suinte dans sa réalisation pour savoir qu'elle sera la route la plus mauvaise jamais réalisée. En effet, il est dangereux d'escamoter des tronçons et les confier à des sociétés différentes qui n'ont aucune expérience sauf pour satisfaire les équilibres de partage des ressources entre les dirigeants du Système !!!

  • LA VERITE SUR LA MAURITANIE (H) 09/01/2022 09:42 X

    Mr le ministre, vous êtes un ingénieur compétent, bosseur, et soucieux du travail bien fait , contrairement au président de la zone franche de ndb qui passe tout son temps à boire de lait de chamelle et manger de l’agneau dans un coin désert situé à 60 km de la ville de nouadhibou. Mr le ministre, si j'ai un conseil à vous donner, c'est de toujours choisir une entreprise ayant pignon sur rue et surtout vérifier sa solidité financière avant de s’engager.

  • Opinionpublic (H) 09/01/2022 01:06 X

    Mr le ministre, combien de fois on entend de votre propre bouche les mêmes menaces sans effet, les mêmes mots sans suite de suivi ni de sanction, les entreprises qui mènent les travaux ne peuvent pas avancer a cause de la corruption qui a rongé leur budget de réalisation, le ministre est dans une situation de chaise éjectable et il le sera par son incapacité d’avancer quoi que ce soit dans les chantiers, rien n’a changer depuis la sortie du président de la république et sa fameuse bourde en conseil de ministres pour dire que rien ne marche chez lui et son gouvernement, après un comité interministériel est mis en place pour suivre les projets du président de la république, mais rien encore et c’est vrai rien ne changera, pour moi les raisons sont les suivantes :

    1- il faut changer le gouvernement comme attendu par les mauritaniens,

    2- il faut relever de leur fonction les fonctionnaires et responsables épinglés dans les dossiers Aziz et qui continuent à exercer comme si rien n’était, certains parmi eux affirment maintenant que cela est un acharnement,

    3- il faut mettre en prison comme Aziz tout ceux qui sont impliqués dans les détournements de deniers publics,

    4- il faut isoler le parti UPR et ses sbires comme Khalil Ould Teyeb et consort, qui ont mis ce pays dessus dessous,

    5- il faut non seulement viré le directeur du Cabinet du président de la république mais il faut le poursuivre pour faux et usage de faux en écriture et trafic d’influence, beaucoup de chose se passe entre lui et certains haut gradés de la république qui sont peut catholique

    6- Il faut changer tous les partisans politiques d’Aziz dans toutes les directions et institutions de la république.

    7- Il faudra pour l’ensemble des contrats de travaux revoir les directeurs des travaux au niveau du ministère de l’Equipement et autres personnes ne sera rater.