20-02-2022 19:33 - Des syndicats demandent des assurances pour les orpailleurs et l’ouverture de nouvelles zones de prospection

Des syndicats demandent des assurances pour les orpailleurs et l’ouverture de nouvelles zones de prospection

Saharamédias - Des syndicats travaillant dans le domaine de l’orpaillage en Mauritanie ont demandé l’établissement d’assurance pour les orpailleurs et l’ouverture de nouvelles zones de prospection.

Ces requêtes ont été formulées samedi, lors d’une journée de concertation qui a regroupé les représentants de certains syndicats travaillant dans le domaine de l’exploration de l’or en surface au cours de laquelle la mise en place d’un cadre juridique a été discutée en coopération avec les autorités concernées.

Les participants à cette journée de concertation ont demandé à ce que la priorité soit accordée à l’orpailleur ordinaire et à sa sécurité, à travers l’organisation de campagnes de sensibilisation au cours desquelles seront expliqués les dangers de certaines pratiques utilisées dans le domaine de l’orpaillage.

Les syndicats et les acteurs présents dans le domaine ont également demandé aux investisseurs et autres partenaires l’élaboration d’une loi organisant la pratique avec la participation des syndicats actifs dans le domaine.

L’activité de l’orpaillage en Mauritanie génère désormais des revenus substantiels qui auraient dépassé les 328 milliards MRO selon la banque centrale de Mauritanie.

Il y a près de deux mois le président mauritanien avait annoncé que les orpailleurs actifs dans le nord du pays ont créé une valeur ajoutée à l’économie mauritanienne ayant contribué à son équilibre.

Ould Ghazouani avait promis de se tenir aux côtés des orpailleurs dans toutes les conditions qu’ils soient nationaux, étrangers ou investisseurs étrangers, affirmant qu’il donnera des instructions pour que toutes leurs requêtes soient examinées et que celles qui peuvent l’être soient satisfaites.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 2437

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • hamaodo (H) 20/02/2022 22:10 X

    ces syndicats sont affiliés a quels centres? CLTM.CGM OU CGT? ou bien ce sont des syndicats créés a la va vite après le drame des 8 décédés? nous les *** broussards de Mauritanie on est toujours en retard;tout est fait de façon artisanale des cachottiers s'il y'a des sous khaliss en perspective on cachotte ;faut pas que les autres sentent la sauce;le ùmauritanien il voit le train passr;il est emerveillé subjugué les bagages a coté;le train continue et il a oublié qu'il devait prendre ce train qui file et il commence a lui courir après;il court court et ne le rattrape qu'un mois plus tard a son retour de zouerate plein de minerais.pauvre de nous.