10-03-2022 00:45 - Vidéo. Mauritanie: sensibilisation sur le traitement des jeunes filles domestiques à l'occasion du 8 mars

Vidéo. Mauritanie: sensibilisation sur le traitement des jeunes filles domestiques à l'occasion du 8 mars

Le360 Afrique - A l'occasion des célébrations de la fête du 8 mars, l'ONG «Assalam Aleikoum Culture» s'est penchée sur le sort difficile des femmes et surtout de jeunes filles domestiques, souvent victimes de mauvais traitements de la part de leurs employeurs.

L'ONG «Assalam Aleikoum Culture» a célébré la journée mondiale du 8 mars, consacrée aux droits de la femme, en initiant une réflexion sur la résilience des personnes de sexe féminin en situation de vulnérabilité, notamment le traitement des migrantes employées comme travailleuses domestiques, qui vivent une situation informelle, marquée par le non respect de leurs droits.

Hawa Ibrahima Ba, membre de l’association, justifie l’organisation de la journée de réflexion par un constat: les travailleuses domestiques gagnent 3.000 à 3.500 ouguiyas par mois, soit à peine le SMIG. Elles sont victimes de mauvais traitements de la part des employeurs du fait d’une absence totale de cadre légal organisant leur travail. Partant, elle invite les autorités à mettre fin à cette situation.



Sineya Haidara, activiste invitée, met en évidence l’importance du thème "Le traitement des filles et femmes de la catégorie dite personnel domestique". Un sujet sur lequel elle travaille depuis plusieurs années. L’activiste dénonce plusieurs cas de mauvais traitements, frisant parfois à des faits de trafic d’êtres humains, et appelle à une plus grande vigilance de la part des autorités.

Même son de cloche pour Jamilatou Koné, elle aussi activiste invitée, qui déplore plusieurs manquements dans le traitement des femmes et filles de la catégorie personnel domestique, qui doit bénéficier de tous les droits et de la sécurité sociale attachée au statut d’employée, des loisirs,…

Le 09/03/2022 Par Le360 Afrique - Afp



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1284

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)