04-05-2022 13:12 - Mohamed Lemine Eby Mohamed Sidi, SG de l’UMT : « Nous privilégions la médiation professionnelle pour résoudre tout litige »

Mohamed Lemine Eby Mohamed Sidi, SG de l’UMT : « Nous privilégions la médiation professionnelle pour résoudre tout litige »

Future Afrique - Ancien cadre à la SNIM et la MCM. Titulaire d’un Master en Sciences et Etudes islamiques. Militant et défenseur des droits des travailleurs dès son jeune. Mohamed Lemine Eby Mohamed Sidi, est connu par son esprit de syndicaliste et sa lutte syndicale au profit des masses silencieuses.

Il a milité des années dans les rangs de l’Union des travailleurs de Mauritanie avant de fonder en 2013 et 2014, avec un groupe d’amis, l’UMT, dans le but d’accompagner une importante masse de travailleurs dans l’acquisition de leurs droits.

Cet acteur, a toujours privilégié les négociations et la médiation professionnelle dans la résolution des litiges et conflits entre l’employé et son employeur que d’aller devant les inspections de travail et les tribunaux de travail. « Servir les autres et non se servir des autres », est ma philosophie, atteste le SG de l’UMT.

Au niveau de l’Union Mauritanienne du Travail (UMT) , « nous travaillons en parfaite collaboration avec toutes les centrales et représentations syndicales. En plus, nous sommes unies par les lois et conventions des organisations internationales telles que l’OIT et le BIT ».

Entretien……

A l’occasion du 1er mai, la fête internationale du travail, l’UMT, a présenté au ministre de la fonction publique une plateforme revendicative qui comprend quelque 53 doléances dont les points importants sont : l’augmentation de 200% sur les salaires des fonctionnaires et autres travailleurs, une meilleure couverture sanitaire, la réduction et stabilité des prix des denrées de base, la réforme du système éducatif, l’apparition de toutes les primes des enseignants sur le bulletin de salaire, le recyclage des instituteurs adjoints, le dialogue social inclusif, le versement du reliquat de 40% sur la pension des retraités, fournir aux inspections de travail les moyens et conditions adéquats pour qu’elles puissent travailler correctement, une solution au chômage, instaurer des contrats de travail pour les pêcheurs et marins mauritaniens avec les sociétés de pêche nationales et étrangères, l’application des décrets et réforme des conventions (2008, 2011, 2019, 2021) dans un cadre consensuel, entre autres.

Partant du principe que, cette fête du 1er mai, a été organisée, cette année, dans la plus grande sobriété par le ministère de la fonction publique suite, aux préparatifs de la fête de l’Aid El Fitr et la fatigue du mois de ramadan.

Le ministre a organisé un ftour au profit des secrétaires généraux et représentants de centrales syndicales et confédérations afin de recevoir les plateformes revendicatives des centrales et coordinations syndicalistes dans un climat de fraternité et d’échanges fructueux.

Selon Mohamed Lemine Eby Mohamed Sidi, la rencontre entre le ministre M. Mohamed Ould Abdalahi Ould Ethmane s’est déroulée dans un climat serein et plein d’enseignements. Il a salué la qualité de la disponibilité du ministre et ses proches collaborateurs.

Le ministre, dira-t-il, a déclaré qu’il va travailler avec les travailleurs et leurs représentants dans le but de pouvoir apporter des solutions adéquates et définitives à l’ensemble de leurs problèmes.

Il a rappelé que le ministre va dans le sens des consignes donner par le Président et son premier ministre surtout s’agissant de l’administration au service du citoyen et fournir au citoyen des services de qualité et dans les plus brefs délais.

Le ministre a affirmé que son département travaille sur la réalisation des réformes fondamentales du système réglementaires à travers la révision de la convention collective de travail et des autres lois, a-t-il précisé.

Autre terme de cet entretien, le SG de l’UMT, a salué l’esprit d’ouverture du ministre de la fonction publique et sa volonté de coopérer avec les syndicalistes. Par ailleurs, il a souhaité bonnes fêtes du 1er mai et Aïd Fitr, aux travailleurs mauritaniens et à la classe ouvrière.

Aboubakrine SIDI




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1520

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • LA VERITE SUR LA MAURITANIE (H) 04/05/2022 14:03 X

    Aujourd’hui, le monde du travail en Mauritanie accuse les dirigeants des principales organisations syndicales de ne penser qu'à remplir leurs poches. À Nouadhibou par exemple les syndicats et les hommes d’affaires propriétaires des sociétés de pêches ne font que comploter contre les marins pêcheurs afin de les débouter de leurs droits les plus élémentaires. Syndicat en Mauritanie est synonyme de Mafia