21-06-2022 01:24 - 18.000 mauritaniens réfugiés ou demandeurs d’asile, vivent au Mali

18.000 mauritaniens réfugiés ou demandeurs d’asile, vivent au Mali

(Taqadomy) - Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a déclaré lundi que le nombre de réfugiés et de demandeurs d’asile au Mali est estimé à 70 000 personnes, dont la plupart sont originaires du Niger, du Burkina Faso et de la Mauritanie.

Le HCR a indiqué que 18 000 mauritaniens, réfugiés ou demandeurs d’asile, se trouvent actuellement dans les régions de Kayes et de Yélimané au Mali.

Ils sont pour leur plupart arrivés il y a trois décennies, c’est-à-dire après les événements de 1989, fuyant les persécutions dans leur pays. Certains ont choisi de se naturaliser au Mali, précise le HCR, selon l’Agence turque Anadolu.






Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1486

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Sadegh Maaloum Al Qalam (H) 21/06/2022 17:18 X

    Il y a également 500 000 réfugiés sénégalais en Mauritanie (les moussafrines) rescapés des événements de 89. Des sénégalais, depuis plusieurs générations, et qui ont tout perdu dans leur pays natal. Seulement, ils se sont casés, sans tambours battants, à Nouakchott ; et ailleurs grâce à la générosité de l’État mauritanien et autres bonnes volontés. Pourtant, le gouvernement mauritanien aurait pu faire de ces milliers de réfugiés sénégalais une carte politique. Mais non, il a préféré jouer plutôt les cartes de la grandeur et de la dignité. Voilà toute la différence avec ceux qui font de la question des réfugiés un épouvantail pour nuire à la réputation de notre pays.

  • El Houssein (H) 21/06/2022 02:08 X

    Chacun est maintenant libre de choisir le pays où il veut vivre et travailler. La nationalité n’a plus de valeur sauf pour l’identification et la possibilité de faire enseigner ses enfants. Chacun peut trouver son bien-être partout. Dans ces pays du tiers-monde il vaut mieux-être étranger pour trouver une certaine protection.