04-08-2022 17:30 - Mauritanie : la loi sur la réforme de l’éducation vivement critiquée par l'universitaire Mamadou Kalidou Bâ

Mauritanie : la loi sur la réforme de l’éducation vivement critiquée par l'universitaire Mamadou Kalidou Bâ

Le360 Afrique - La Mauritanie vient d'adopter une énième réforme de son système éducatif qui est loin de faire l'unanimité. Mamadou Kalidou Bâ, professeur universitaire et écrivain, critique vivement la loi d’orientation relative à cette réforme.

Le Parlement mauritanien a adopté récemment la loi d'orientation relative à la réforme du système éducatif. Mais ce texte est loin de faire l'unanimité, car s'il constitue une avancée en réintégrant l'enseignement des langues nationales dans le système éducatif, il contient de nombreux points d'ombre.

L’universitaire Mamamou Kalidou Bâ, professeur à la Faculté des lettres et des sciences humaines de l'université Al Aasriya de Nouakchott et écrivain, juge «catastrophique» l’article 65 du texte incriminé qui prévoit une période d’évaluation indéterminée pour des langues prêtes à être enseignées depuis plusieurs d’années, conformément à une expérience nationale datant des années 1980, validée à la fois par le gouvernement mauritanien et l’UNESCO.

L'enseignement relève à travers le texte deux déficits énormes. Tout d'abord, il s'agit d'un recul par rapport à la réforme de 1979 qui avait mené à la création d'un Institut des Langues Nationales (ILN), avec un taux de réussite se situant entre 75% et 95% au niveau des classes expérimentales au primaire. Ainsi, pour l'universitaire, cette option relative à l’évaluation comporte un dessein inavoué.

Quant au second déficit, Bâ relève que le projet de loi ne prévoit pas une officialisation à terme des langues nationales, estimant qu’une telle démarche porte atteinte au principe d’égalité des citoyens.

Par De notre correspondant à Nouakchott
Amadou Seck





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 3238

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • moukhabarat (F) 10/08/2022 15:25 X

    trop tard: le train est déjà passé et vous êtes en retard.