14-08-2022 15:02 - L'octroi de fonds par le gouvernement à l'UTM est un dangereux précédent et un gaspillage de l'argent public

L'octroi de fonds par le gouvernement à l'UTM est un dangereux précédent et un gaspillage de l'argent public

Adrar Info - Le secrétaire général de la Confédération Générale des Travailleurs de Mauritanie(CGTM), Abdallah Ould Mohamed, surnommé Nahah, a qualifié l'octroi de fonds dans la loi de finances rectificative de 2022 pour le Syndicat des Travailleurs de Mauritanie (UTM) affiliée au pouvoir, de dangereux précédent et de gâchis de l'argent public.

Dans une déclaration à Al-Akhbar, Nahah a indiqué que l'octroi de fonds à un syndicat concurrent, à partir de l'argent des contribuables, réduit la crédibilité de la supervision par l'État de la représentation syndicale.

Il a ajouté: "Ce soutien apporté à ce syndicat est illégal et nous nous réservons le droit de répondre de manière appropriée à ce sujet".

La loi de finances rectificative pour l'année 2022, récemment approuvée par le Parlement, a alloué un montant de 62. 239. 060 anciennes ouguiyas à l'Union des Travailleurs de Mauritanie (UTM) affiliée au pouvoir.

Ce montant dépasse le montant total de soutien alloué aux différentes centrales syndicales réunies, qui n'est que de 39. 400. 000 anciennes ouguiyas.

Le budget initial pour l'année 2022 ne prévoyait aucun soutien à aucune des centrales syndicales, alors que ce soutien à l'Union des Travailleurs de Mauritanie (UTM) a été ajouté dans le projet de loi de finances amendé, que le Parlement a approuvé il y a quelques semaines lors de la dernière session parlementaire.

adrar-info.net




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1834

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)