14-08-2022 22:20 - Mauritanie : la députée Kadiata Malick Diallo dresse un bilan des 3 ans de présidence de Ghazouani

Mauritanie : la députée Kadiata Malick Diallo dresse un bilan des 3 ans de présidence de Ghazouani

Le360Afrique - Kadiata Malick Diallo, députée élue sous les couleurs de l’Union des forces de progrès (UFP, opposition), dresse un bilan peu reluisant des trois premières années de magistère du président Mohamed Cheikh el-Ghazouani, marquées, selon elle, par un recul dans plusieurs domaines.

Le président Mohamed Cheikh el-Ghazouani boucle ses trois ans à la tête de la Mauritanie. Et pour de nombreux observateurs, c'est l'heure de tirer un bilan de sa gouvernance marquée grandement, il faut le reconnaitre, par la pandémie du Covid-19 et la crise ukrainienne.

Néanmoins, la députée Kadiata Malick Diallo, l'une des plus actives au niveau de l'hémicycle mauritanien, dresse un bilan plutôt négatif.

Elle cite, à titre d’illustration, le recul du débat démocratique au niveau de l’Assemblée nationale. Une réalité marquée par une multiplication des obstacles à l’expression contradictoire, avec le contenu du nouveau règlement intérieur et la réduction du temps légal consacré aux questions orales des députés dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale.

Au-delà de l’Assemblée nationale, cette élue déplore la réduction de l’espace public des libertés, marquée par une répression violente contre des manifestations pacifiques.

La députée se désole également de l’incapacité du gouvernement à élaborer et mettre en œuvre les projets, rendant impossibles les décaissements de financements nécessaires à leur réalisation. Elle rappelle qu’il s’agit là d’un triste constat établi par le ministre des Affaires économiques et de la promotion des secteurs productifs.

Kadiata Malick Diallo approuve toutefois l’adoption d’une loi d’orientation relative à la réforme du système éducatif introduisant les langues nationales - peul, soninké et wolof - à l’école, tout en relevant les nombreuses insuffisances et ambigüités qu’il faudra absolument corriger par les futurs textes d’application.

Par De notre correspondant à Nouakchott
Amadou Seck





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 3204

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • mystere1 (F) 15/08/2022 12:59 X

    Pertinente et logique analyse, seydi Diallo !, ça résume les 3 ans de règne, du successeur de MOAZ, j’ajouterais, que, à cause de la nature taciturne et non vigoureux, de notre, prési, l’insécurité a augmenté, il y’a la pagaille, à chaque jour, que Dieu Fait, on entend des faits divers abominables, on dirait, qu’on se trouve dans des films de séries criminel !, et parlant en particulier, de ces compatriotes mauritaniens, résidents, au Mali, que l’on extermine, ou kidnappe etc…, sans que notre Raîss, bouge le doigt, en réagissant avec fermeté, au lieu de tempérer, avec douceur ces faits terroristes, à l’égard de ces concitoyens vivant au Mali ! etc…, bref, c’est bien d’être posé, calme, taciturne et avare de paroles, mais aussi, il faut, être ferme à la fois, surtout quand on est dirigeant ! Bravo à notre pertinente et brave députée du peuple, celle qui ose, dire ses 4 vérités sans hypocrisie.