16-08-2022 02:27 - Ahmed Raissouni qualifie d’ «erreur» l’existence de la Mauritanie

Ahmed Raissouni qualifie d’ «erreur» l’existence de la Mauritanie

Yabiladi - Ahmed Raissouni, le président de l'Union internationale des oulémas musulmans, proche du Qatar, qualifie l'existence de la république islamique de la Mauritanie d' «erreur».

Le religieux se prononce pour son «retour» sous souveraineté du Maroc. «Je suis un partisan de la ligne défendue par Allal El Fassi (l’ancien secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, ndlr). Le Maroc doit récupérer ses frontières historiques.

Avant la colonisation européenne, la Mauritanie faisait partie intégrante du Maroc», a-t-il affirmé dans une interview accordée à un média marocain. Et de préciser que «l’allégeance des oulémas du pays de Chenguitti, soi-disant la Mauritanie, au trône marocain est évidente».



Les propos de Raissouni sur le voisin du sud ne sont pas sans rappeler ceux de Hamid Chabat, en décembre 2016, sur la «marocanité de la Mauritanie». Une bourde à l’origine d’une crise diplomatique que le roi Mohammed VI avait vite circonscrit en envoyant l'ancien chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, et Nasser Bourita, alors ministre délégué aux Affaires étrangères, porter un message à l'ex-président, Mohamed Ould Abdel Aziz.

En Mauritanie, les déclarations de Raissouni n’ont pas encore provoqué une levée de bouclier chez les partis politiques. En revanche, un média local a d'ores et déjà condamné la sortie du religieux marocain.

Dans son interview, Ahmed Raissouni a, par ailleurs, souligné que les «oulémas et les prédicateurs marocains sont prêts à marcher sur Tindouf en Algérie, à condition que le roi fasse appel à eux».

Les positions défendues par Ahmed Raissouni ont fait réagir l’Union internationale des oulémas musulmans, organisation qu’il préside depuis novembre 2018. «Il a le droit d'exprimer son opinion personnelle avec plein respect et appréciation pour lui et les autres, mais ce n'est pas l'opinion de l'Union», précise l’entité religieuse dans un communiqué, publié ce lundi 15 août.

Pour mémoire, le Maroc a reconnu en 1969 l’indépendance de la Mauritanie. Une reconnaissance qui avait suscité des grincements de dents chez le Parti de l’Istiqlal dirigé alors par d'Allal El Fassi.

Par Mohammed Jaabouk



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 2680

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • maham68 (H) 16/08/2022 14:39 X

    Cette sortie n'est pas anodine.le monsieur cite des oulémas favorables à sa thése, la géopolitique récente de la sous région interroge, un gouvernement responsable se doit de prendre ses dispositions.

  • pecos (H) 16/08/2022 13:24 X

    PS ce monsieur a perdu le nord il doit suivre l’étoile polaire afin de voir ce scandale géographique dont ils sont responsables l’Espagne en Afrique ; ceutta et melilla.

  • pecos (H) 16/08/2022 13:08 X

    ce monsieur est complétement barge; il devrait plutot s'occuper des enclaves espagnoles en territoire marocain ceuta et melilla ils auront plus a y gagner. j'en profite pour rendre hommage aux bâtisseurs de la Mauritanie moderne avec a leur tête le président moctar ould daddah que la terre lui soit légère.

  • mystere1 (F) 16/08/2022 11:12 X

    Quand on est pas renseigné, on n’est dans l’obscurité, et ce monsieur, est loin de connaitre l’histoire géographique, climatique et historique de la Mauritanie, donc, c’est pourquoi, il dit des bêtises, en dérapant, et croyant, qu’il connait, ce qu’il débat ! depuis quand la Mauritanie, est plus marocaine, il suffit juste, de retourner, dans les siècles lointains, pour connaitre, qu’elle est plus africaine, que maghrébine, et plus tard, elle deviendrait, ce pays métis, dont le père de la nation (Daddah Moctar), avait dit « que la Mauritanie, est un – d’union, entre l’Afrique blanche et l’Afrique noire, par la réunion, des peuples de ces 2 parties d’Afrique, y ajouter, de ceux qui viennent de l’Asie, à savoir le Yémen, mais ce monsieur oublie, que cette Mauritanie, dont il se réclame, plus marocaine, a eu ses 1ers habitants autochtones, des nègres ou noirs africains purs, bref, c’est claire, que notre actuelle république des sables, n’a ni de près ses origines marocaines, ni son appartenance, cependant, une partie des enfants mauritaniens, issus de cette africaine maghrébine, ou Afrique blanche, oui, ces derniers, sont des fils originaires, du Maroc, dont le destin a voulu, qu’ils viennent, se retrouver, avec celles autochtones, pour former, des métissages culturelles, ou une cohabitation, entre les 2 cotés africaines !, ainsi, entre parenthèse, voilà pourquoi, le peuple mauritanien, doit se souvenir de l’histoire et réaliser, que c’est Dieu, Qui A Voulu, cette cohabitation culturelle, entre les différentes ethnies, rencontrées, selon l’histoire, afin, qu’il existe un pays métis appelé la Mauritanie ! Donc, que ce monsieur nous colle la paix, au lieu de dire n’importe quoi !

  • Buwuelm (H) 16/08/2022 08:24 X

    Ahmed Raissouni dit tout haut, ce que des millions de marocains pensent tout bas. Pour les partisans du retour à l’Empire chérifien, la Mauritanie (Maurétanie ?) doit rejoindre la grande famille. Le gouvernement marocain, dans les années 1950 et 1960, avait développé un concept du Grand Maroc. Le roi avait revendiqué des territoires qui en auraient fait partie historiquement, à savoir : le Sahara occidental, la Mauritanie, une partie du Sahara algérien (Ouest), et une partie du Mali (Nord-ouest). Avec cette sortie, M. Ahmed Raissouni, ne fait que confirmer les prétentions des autorités marocaines qui n’ont jamais renoncé à cette idée farfelue. Maintenant, attendons la réaction officielle de Mohammed VI. Que diront Joe Biden et les européens, face à ce qui sera pris par les mauritaniens, comme une provocation flagrante ?

  • Terrier (H) 16/08/2022 06:41 X

    Cridem, A quoi ça sert de publier ce genre de pamphlet ? Ce monsieur ne fait que réclamer une chimère qui ne préoccupe plus de nos jours les esprits…sinon les anglais réclameront les États-Unis, l’Australie, la Nouvelle-Zélande etc… la France toute l’Afrique francophone… Bien que historiquement parlant le rattachement de la Mauritanie au Maroc n’a jamais été prouvé .. Ces relations se limitent à un attachement de quelques oulémas plus par opportunisme matériel qu’autre chose ! Seul l’islam était l’élément unificateur des populations de toute la région….