05-09-2022 11:36 - Les ONG à la rescousse du système éducatif mauritanien

Les ONG à la rescousse du système éducatif mauritanien

La Vie - Alors que le taux de réussite au bac est de 12,6 % et que le chômage atteint 37 %, le programme Graine de citoyenneté soutient de nombreuses associations implantées localement, en Mauritanie. Elles tentent de dispenser des formations professionnelles aux jeunes.

Ousmane Doukouré en avait assez de voir traîner les jeunes de son quartier à Kaédi. Dans cette ville du sud de la Mauritanie où le taux de chômage est très élevé, Ousmane les voit coincés ici, sans perspective d’avenir, rêvant d’un ailleurs plus prometteur.

Lui-même avait pensé à la France à la fin de ses études de français à Nouakchott, la capitale. Un problème de visa l’a reconduit à Kaédi, sa ville natale.

Pour ce professeur de français, ancien syndicaliste étudiant, le retour au pays a été violent.

« J’avais été habitué à travailler en équipe pour changer les choses, et j’ai trouvé ici les gens très dispersés, sans synergie ni esprit collectif. » Le jeune homme s’est alors lancé dans une association au service de son quartier, le Regroupement des jeunes de Gattaga.

Dans la cour de la maison d’Ousmane, une dizaine de jeunes femmes en boubous colorés s’activent entre les fils à linge où sèchent des tissus. Aujourd’hui et pour les deux prochains jours, le jeune homme supervise un atelier de teinturerie à destination des femmes du quartier. Le but : former les femmes volontaires à cette activité traditionnelle de la région pour qu’elles puissent lancer leur propre boutique sur le marché local.

À l’issue de la formation soutenue par le programme Graine de citoyenneté, lui-même appuyé par le Groupe de recherche et de réalisations pour le développement rural (GRDR) et l’Agence française de développement, les femmes porteuses d’un microprojet dans le domaine de la teinturerie reçoivent une dotation pour se lancer. Ce qui, dans cette région touchée par le décrochage scolaire, le chômage et l’émigration massive des hommes, leur permettra d’être plus autonomes.

Par Youna Rivallain



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 910

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)