12-09-2022 18:22 - Reprise des classes: état des lieux après les inondations et obsession de report d’ouverture

Reprise des classes: état des lieux après les inondations et obsession de report d’ouverture

La Dépêche - Le ministre de l’Éducation nationale et de la Réforme du Système Éducatif, Adama Bocar Soko, a présidé lundi une réunion de concertation à Nouakchott avec les directeurs régionaux de l’Education pour mesurer l’ampleur de l’impact des inondations sur les infrastructures scolaires et sur les conditions de préparation de la rentrée scolaire.

Outre les mesures traditionnelles précédant les ouvertures des classes prévues normalement début Octobre 2022, il était surtout question de passer en revue la situation des établissements scolaires durement éprouvés par les eaux de pluie.

Plusieurs régions dont notamment celles de la vallée, l’Inchiri ou encore Nouakchott ont reçues des précipitations avoisinant et dépassant parfois la moyenne annuelle enregistrée.

L’objectif pour le département de l’Éducation nationale et de la Réforme du Système Éducatif, réuni au grand complet et en présence des directeurs régionaux de l’Education, est d’évaluer la situation dans les différentes wilaya et de réfléchir aux meilleurs conditions d’une reprise des classes.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 2591

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Bertrand (H) 13/09/2022 08:16 X

    Les autorités de tutelle peuvent nous prouver une fois dans leur vie qu'elles ne sont pas corrompues, en obligeant les écoles privées a être prête a dispenser l'enseignent de toutes les matières le premièr jour d'octobre et non pas la dernière semaine. L'autre alternative c'est de leur interdire de facture au pauvre citoyen le mois d'octobre, généralement un mois blanc (chômé et payé pour les écoles). Notre administration est faible d'un côté et corrompue e l'autre.